«De l’animosité et des clans» parmi les acheteurs: Sophie Davant révèle les coulisses d’«Affaire conclue»

Capture d’écran - France 2
Capture d’écran - France 2

Dans « Affaire conclue », les acheteurs s’écharpent parfois pour s’adjuger les pièces qu’ils estiment de valeur. Les prix grimpent alors pour le plus grand plaisir de ces anonymes qui participent à l’émission pour vendre un objet qu’ils se souhaitent plus posséder. Mais derrière ce petit jeu de dupe entre acheteurs se trame une petite guerre des égos, à en croire l’interview donnée par Sophie Davant à nos confrères de Télé 2 Semaines.

En marge du prime qui sera diffusé le 21 décembre prochain sur France 2, l’animatrice a accepté cet entretien dans lequel elle est questionnée par ses collègues acheteurs. Julien Cohen lui a ainsi demandé de composer « sa team idéale » d’acheteurs pour un épisode d’« Affaire conclue », comme l’épingle Télé-Loisirs. Si Sophie Davant s’est quelque peu défilée, elle en a profité pour faire des révélations sur l’ambiance qui peut régner dans les coulisses de cette vente aux enchères télévisée :

« ll y a forcément des ‘historiques’, comme toi ou Caroline Margeridon. Mais c’est très important d’avoir également des petits nouveaux performants, comme Damien Tison. L’équipe ne cesse de se renouveler et on fait tout pour qu’il y ait un mélange de personnalités différentes. Ce n’est pas toujours facile à gérer. Il y a parfois des susceptibilités, des animosités et des clans. Les acheteurs sont livrés au vedettariat et il peut y avoir des excès. Je joue alors un rôle de grande sœur en les calmant et en expliquant qu’on ne peut pas faire n’importe quoi publiquement. Je pense à Pierre-Jean Chalençon, mais pas seulement. Je regrette d’ailleurs que Pierre-Jean ne soit plus là, il manque à l’émission, mais ce n’est pas faute de l’avoir alerté à plusieurs reprises… »

À la suite de plusieurs polémiques, Pierre-Jean Chalençon avait quitté « Affaire conclue » au printemps 2020. Dans cette interview, Sophie Davant s’est aussi attardée sur des confidences plus personnelles : « Juste avant, j’ai animé pendant sept ans l’émission ‘Toute une histoire’, où je traitais de sujets lourds, compliqués. Sur le coup, je ne me rendais pas compte que c’était plombant. J’en ai pris conscience seulement après : j’ai réalisé à quel point j’étais ‘alourdie’ par tout ça. ‘Affaire conclue’ m’a permis de retrouver beaucoup de légèreté. J’ai découvert un nouvel univers, avec des gens passionnés et curieux. J’ai fait de superbes rencontres et noué des amitiés fulgurantes ».

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern