À la télé ce soir: «Un éléphant, ça trompe énormément» ou «Mamma Mia!» (vidéos)

D.R.
D.R.

Un éléphant, ça trompe énormément, à 21h05 sur France 3

Seul, en robe de chambre, sur la corniche d’un immeuble des Champs-Élysées, Étienne revoit les événements qui l’ont amené dans cette position embarrassante. À l’approche de la quarantaine, mari irréprochable, Étienne s’est laissé griser par les belles jambes d’une inconnue vêtue de rouge… Ce film, c’est aussi l’occasion de voir la performance de Claude Brasseur, décédé ce mardi 22 décembre à l’âge de 84 ans.

Mamma Mia !, à 20h35 sur RTL-TVI

Sur sa petite île grecque de Kalokairi, Sophie Sheridan met la dernière main aux préparatifs de son mariage. Il ne lui reste plus qu’une chose à faire : découvrir l’identité de son véritable père. Pour cela, elle invite à la cérémonie trois anciens amants de sa mère, tous susceptibles d’être son père…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

West Side Story, à 20h45 sur La Trois – Quatre étoiles

de Robert Wise et Jerome Robbins (1960)

Un demi-siècle plus tard, la partition jazz-rock-classique de Leonard Bernstein reste unique, comme l’ambiance de cette tragédie musicale aux dix Oscars tirée de Shakespeare. Mise à part Natalie Wood, tragiquement disparue en 1981, le gros de la troupe est toujours là. Contrairement à George Chakiris (86 ans) qui s’est retiré depuis vingt ans, Russ Tamblyn (86 ans ce 30 décembre) et Richard Beymer (82 ans) sont restés actifs à la télé. Quant à Rita Moreno, elle vient de fêter ses 89 ans après être apparue dans le remake de Steven Spielberg dont la sortie est reportée à décembre 2021 !

Very Bad Dads 2, à 20h00 sur Club RTL – Trois étoiles

de Sean Anders (2017)

L’arrivée de Mel Gibson et John Lithgow dans les rôles des pères de Mark Wahlberg et Will Ferrell apporte un « plus » indéniable à cette comédie dont les meilleurs gags sont visuels et centrés sur les irrésistibles gaffes du dernier nommé, parfaitement dans son élément. La séquence des guirlandes en particulier est fa-bu-leuse ! Un peu trop de bons sentiments, certes, mais zéro vulgarité. Une belle exception dans la production US contemporaine.

Les traducteurs (1re TV), à 20h30 sur BE 1 – Trois étoiles

de Régis Roinsard (2019)

L’auteur du mémorable « Populaire » abandonne la comédie rétro-kitsch pour un vrai thriller ancré dans les milieux de l’édition pris dans l’étau d’un maître chanteur du piratage… Une sorte de huis clos à la « Taupe » de John Le Carré dont l’énigme tient la route jusqu’au dénouement final à rebondissements et au grand dam d’un Lambert Wilson autoritaire.

Fanfan la Tulipe, à 20h55 sur Arte – Trois étoiles

de Christian-Jaque (1952)

Si le remake de début de siècle avec Vincent Perez, Penélope Cruz et Didier Bourdon ne manquait pas d’allure, la version originale primée à Cannes et à Berlin reste toujours un film culte, grâce au charme éternel de Gérard Philipe et de sa comparse Gina Lollobrigida, qui a fêté ses 93 ans début juillet dernier. Le texte de Henri Jeanson reste impayable !

Dalida, à 23h00 sur La Une – Trois étoiles

de Lisa Azuelos (2016)

La ressemblance d’une aspirante actrice romaine de 32 ans nommée Sveva Alviti avec la « prima donna » de « Gigi l’amoroso » est hallucinante ! Le récit non chronologique y gagne naturellement en crédibilité. Ce biopic est une belle réussite.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern