«District Z»: Arthur menacé de poursuites judiciaires pour les ressemblances avec «Fort Boyard»

«District Z»: Arthur menacé de poursuites judiciaires pour les ressemblances avec «Fort Boyard»
Capture d'écran TF1

Est-ce que « District Z », la nouvelle émission de TF1 produite par Arthur, s’est inspirée de « Fort Boyard » pour créer ses épreuves ? Pour l’animateur de TF1, la réponse est non, mais la société Adventure Line Productions (ALP), en charge de l’émission phare de France 2, n’en est pas si sûre. Cette dernière a ainsi envoyé à Satisfaction, entreprise détenue par Arthur, une lettre de mise en demeure, selon le site Deadline.

De la tension dans l’air

Dans cette lettre, ALP « détaille ses préoccupations en matière de violation de format » selon le média américain. La société y pointe de grandes similitudes entre les deux jeux télévisés (d’ailleurs longuement relevés par le journal Le Parisien), d’où cette initiative destinée à mettre Satisfaction en garde. Mais au-delà de ça, ALP voudrait surtout arriver à un terrain d’entente pour mettre les choses à plat sur ce dossier.

ALP ne se risque pas pour l’instant à parler de plagiat, et elle « aurait déjà fait un procès » si cela avait été attesté. Néanmoins, Satisfaction n’a pas de quoi dormir sur ses deux oreilles. ALP prévient en effet qu’elle pourrait ne pas se contenter d’une simple lettre de mise en demeure : « Si un accord n’est pas trouvé entre les deux sociétés, ALP est prête à prendre des mesures en vue d’une action en justice formelle », fait savoir Deadline.

Depuis, ALP, TF1 et Satisfaction n’ont pas souhaité répondre aux questions des médias à ce sujet. Plusieurs éléments tendraient toutefois à attester que ces différents acteurs sont aux prises sur la question. Une source du site Pure Médias assure ainsi qu’une réunion a eu lieu entre TF1 et ALP et que la relation entre les deux serait l’objet « d’extrêmes tensions ». Un fait dommageable s’il est attesté puisqu’ALP produit aussi « Koh-Lanta ». Satisfaction, de son côté, dénonce une campagne de « dénigrement » réalisée par des faux comptes Twitter à l’encontre de « District Z ». Olivier Minne, présentateur de « Fort Boyard », constate quant à lui des « similitudes d’épreuves » mais souhaite surtout un apaisement, voire rêve d’un « crossover où Passe-Partout slalomera entre les zombies pendant que Denis Brogniart et (lui) seront sur des poteaux ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».