Les 4 vérités de Maurice Demolin sur l’assassinat d’André Cools

Le 18 juillet 1991, à 7h25, André Cools  est abattu de deux balles sur un parking  de l’avenue de l’Observatoire, à Cointe.
Le 18 juillet 1991, à 7h25, André Cools est abattu de deux balles sur un parking de l’avenue de l’Observatoire, à Cointe. - Archives Le Soir

En juillet prochain, cela fera 30 ans qu’André Cools était assassiné à Cointe par deux tueurs à gages tunisiens, qui blessaient également sa compagne, Marie-Hélène Joiret. À Tunis, après un procès de huit heures à peine, les deux tueurs ont été condamnés en 1998 à 25 ans de prison. Ben El Amine Abdelmajid et Ben Rajib Abdeljalil avaient été recrutés pour abattre un « parrain de la drogue », manipulés par les vrais commanditaires. Les organisateurs présumés de l’assassinat ont été condamnés six ans plus tard. Des collaborateurs et proches du ministre socialiste Alain Van der...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète