Pierre Cardin inhumé à Montmartre en habit d’académicien des beaux-arts

Belgaimage
Belgaimage

Les obsèques du couturier français Pierre Cardin, pionnier du prêt-à-porter, décédé mardi à l’âge de 98 ans, se sont déroulées ce samedi 2 janvier en fin de matinée au cimetière de Montmartre à Paris, lors d’une cérémonie privée, a annoncé la famille à l’AFP.

Selon ses dernières volontés, Pierre Cardin a été inhumé dans un cercueil noir, en habit d’académicien des beaux-arts avec l’épée qu’il avait dessinée, la poignée entremêlant un dé à coudre, le chas d’une aiguille et une bobine de fil, tandis que la lame rappelle celles d’une paire de ciseaux. Le couturier a rejoint dans le même caveau son compagnon et associé André Oliver, décédé en 1993.

Sous un dais de toile verte, sa couleur préférée, famille et collaborateurs se sont réunis avant l’inhumation pour une bénédiction et des hommages dont celui d’Eve Ruggiéri, directrice artistique du Festival lyrique de Lacoste (Vaucluse) créé par Pierre Cardin.

« La maison continue sous la conduite de son neveu Rodrigo Basilicati Cardin pour mener de nouveaux projets, tout en respectant l’héritage mode de son talentueux fondateur », a assuré la famille. Une messe commémorative sera organisée fin janvier à Paris.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus