«Le Meilleur Pâtissier»: que réserve la grande finale entre Margaux, Élodie et Bouchra? (vidéos)

La semaine dernière, Reine a quitté le concours en quatrième position.
La semaine dernière, Reine a quitté le concours en quatrième position. - Capture d’écran - RTL

Treize semaines de compétition plus tard et voilà qu’elles ne sont plus que trois à prétendre au titre suprême. Margaux, Élodie et Bouchra espèrent toutes les trois repartir avec la couronne de la « meilleure pâtissière » de la saison pour un opus résolument féminin. Ce lundi 4 janvier, une seule sera sacrée. En amont de cette finale, retour sur le trio et sur ce que les téléspectateurs pourront découvrir à l’écran sur RTL-TVI.

>Le Meilleur Pâtissier: voici les trois dernières finalistes

La semaine passée, on avait laissé les candidats au début de leur marathon culinaire. À la suite du traditionnel défi de Cyril et de la légendaire épreuve technique de Mercotte, c’est Reine qui avait été éliminée aux portes des ultimes épreuves du concours. Résultat, la moyenne d’âge a drastiquement chuté pour tomber à 27 ans. Difficile de pronostiquer le nom de la future gagnante même si Élodie semble partir avec une légère longueur d’avance.

Portraits express des candidates en lice

À la clé : le prestige, bien sûr. Mais aussi la publication, pour celle qui l’emportera, de son propre livre de recettes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les trois jeunes femmes ont toutes des atouts très différents. Bouchra possède une certaine dose de créativité artistique. Elle fait néanmoins figure d’outsider dans cette grande finale, forte d’un seul tablier bleu, récompensant le meilleur candidat de la semaine, tout au long de l’émission.

Ce qui est certain, par contre, c’est qu’il faudra faire avec Margaux. À 19 ans à peine, elle a cumulé les commentaires élogieux autant que les tabliers bleus – trois en treize semaines. Si elle parvient à sortir de sa zone de confort, la benjamine du concours peut bousculer Élodie, à son plus grand étonnement. « Je ne m’attendais pas à arriver jusque-là. Mon objectif est tout simplement de m’amuser. Remporter le trophée serait un énorme bonus », dit, à Sudinfo, celle qui s’est hissée jusque-là via l’émission de présélection « En route vers le Meilleur Pâtissier ». Devant elle se dresse la sensible et pétillante Élodie. Son point fort : l’inventivité de sa pâtisserie. Cette pizzaïola ose tout, comme elle le confie à nos confrères : « Je possède déjà une petite sensibilité culinaire. J’aime découvrir et tester de nouvelles saveurs ».

Deux épreuves inédites

Reste donc à départager les trois candidates qui vont s’affronter sur deux épreuves inédites, toujours sur le thème du cinéma. La première consistera à reproduire à l’identique le gâteau du générique de l’émission de M6 également diffusée en Belgique sur RTL-TVI. Côté saveurs, les candidates auront carte blanche. Et tout ne va pas se passer comme prévu : Élodie va ainsi faire exploser un saladier au beau milieu du chapiteau du « Meilleur Pâtissier ». À l’issue de cette épreuve, une candidate sera éliminée.

Les téléspectateurs découvriront enfin l’ultime obstacle de la saison. Les deux participantes restantes devront réaliser un gâteau sur le thème de leur film fétiche. L’une se lancera dans une pâtisserie issue d’« Alice au pays de merveilles », quand l’autre se tournera vers « King Kong ». Deux univers bien distincts, mais bel et bien une seule gagnante. À Mercotte et Cyril Lignac de juger !

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Voltaire, un jeune intenable!

    Ouverture (RTBF)

    Thomas Solivérès incarne le philosophe au début de sa vie. Très tôt celui qui brigue la gloire, les femmes et l’argent bouscule les conventions, en maître de la pensée.