Henri PFR accusé de vouloir de se montrer en «sauveur blanc»: «je suis très choqué par les réactions»

Henri PFR accusé de vouloir de se montrer en «sauveur blanc»: «je suis très choqué par les réactions»
Capture d’écran Instagram

Il voulait rendre visible la problématique de la pauvreté en Afrique. C’est réussi, mais pas dans le sens qu’il le voulait ! Il y a quelques mois, Henri PFR a été invité par l’Unicef à devenir un de ses ambassadeurs et à se rendre en Côte d’Ivoire où des actions d’aide sont menées. A ce moment-là, il lui est demandé de rendre compte sur les réseaux sociaux de ce dont il est témoin. Une vidéo est notamment postée et provoque des réactions positives. Par contre, il n’en est pas de même avec une photo qui a provoqué une polémique à laquelle le DJ a tenu à réagir en ce début janvier.

« En écrivant ces mots, j’ai la boule au ventre »

Sur cette photo, Henri PFR apparaît tout sourire au milieu d’enfants qui rigolent en se jetant sur lui. Rien de bien choquant pour le DJ, bien au contraire. Pourtant, certains internautes ne sont pas du tout du même avis. Pour eux, Henri PFR se montre en « sauveur blanc », comme une figure paternelle digne de l’époque coloniale. « Vous avez accès à suffisamment de ressources pour vous informer sur le syndrome du sauveur blanc », reproche une personne. « Vous riez ouvertement au milieu d’un groupe d’enfants pauvres qui passent un très mauvais moment. Des images comme celles-là sont dégoûtantes », dit une autre.

Face à ces réactions, le DJ a tenu finalement à prendre la parole. « Ces commentaires transforment un moment de pur bonheur en quelque chose d’horrible. De manière générale, je me sens mal. Je me sens mal, car en 2020, tout doit être jugé et tout donne place à la critique », regrette-il. « Je vais être honnête, en postant cette photo je n’ai même pas pensé un jour que la couleur de peau pourrait poser problème. […] Si en 2020, on ne peut plus partager de message de soutien et de bienveillance de part notre ethnie, ça devient un sacré problème qu’il faut pouvoir régler d’urgence », dit-il.

Il conclut enfin à la fois en reconnaissant la réalité de la problématique du « sauveur blanc », tout en se disant oppressé par une polémique provoquée par un fait qui lui semblait banal. « En fait, même en écrivant ces mots, j’ai la boule au ventre. Boule au ventre parce qu’en 2020, on risque de me traiter de je ne sais quoi si je dis un mot de travers. Je suis juste un petit c*n qui pensait qu’on pouvait encore sourire naïvement sans pour autant voir le mal partout. En bref, il y a quand même une réelle problématique derrière cette photo: celle du sauveur blanc. Je vous invite à vous renseigner un maximum par rapport à cela ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern