Les Britanniques rivalisent d’humour sur leur nouveau confinement (photos)

Les Britanniques rivalisent d’humour sur leur nouveau confinement (photos)
Capture d’écran Twitter

L’humour anglais est particulièrement célèbre et sa réputation n’en est que renforcée lors des moments difficiles. C’est le cas depuis hier, lorsque le Premier ministre Boris Johnson a ordonné le confinement total du pays pour faire face à la nouvelle variante du coronavirus. Les Britanniques resteront donc cloîtrés chez eux de janvier à mars (au minimum), comme lors de la première vague. En attendant, ceux-ci préfèrent en rire sur les réseaux sociaux.

Mieux vaut rire qu’en pleurer !

Via le hashtag #lockdown, nombreux ont donc été ceux qui ont rivalisé d’inventivité pour décrire la situation. Certains ont notamment été frappés par le fait que Boris Johnson ait adopté le lockdown dur juste après que la Première Ministre écossaise, Nicola Sturgeon, l’ait déclaré pour l’Ecosse. Depuis, Boris Johnson est comparé à Mr. Bean trichant sur la copie d’un autre homme, un peu à l’instar de ce qui a été dit pour la Belgique vis-à-vis de la France.

D’autres ont imaginé qui pourrait se réjouir du confinement, comme les employés du programme de discussion en ligne Microsoft Teams. Mais il y a aussi ceux qui proposent des solutions, comme recouvrir les villes anglaises qu’une immense bulle protectrice anti-coronavirus et pro-lockdown.

Un internaute a quant à lui été interpellé par le conseil de sa montre connectée : « Même une minute à respirer réduit le stress ». Ce à quoi il répond en référence au stress du confinement : « Je pense que j’aurai besoin de plus d’une minute ».

Une autre publication sur Twitter compare aussi les districts du film « Hunger Games » avec ceux édictés au Royaume-Uni pour désigner la gravité de l’épidémie : « Le district 16 combattra contre le district 39 pour avoir la chance de visiter l'Aldi du district 4 ».

Enfin, il y a ceux qui imaginent la fin de cette épreuve. Une photo circule notamment où l’on voit Boris Johnson vieilli avec comme commentaire : « Royaume-Uni 2035. Encore quelques mois et on aura vaincu ». Quant aux élèves, pour leur premier jour de rentrée post-lockdown, ils sont représentés comme une joyeuse bande de personnes âgées installées sur les bancs d’école.

 
  • PhotoNews

    Affaire Laurent: le jeu trouble du MR

    Les partisans du blocage font traîner les choses à l’ONU. Qui sont les ennemis du Prince ? Révélations.

  • Sur le tarmac de la base militaire d’Andrews, le 45e Président et son épouse Melania sont accueillis par les enfants Trump en haie d’honneur. Donald compte sur eux pour prendre la relève en cas de «problème». De droite à gauche: Ivanka et son époux Jared, Eric et sa femme Lara, Donald Jr et sa petite-amie Kimberly, ainsi que Tiffany et son boyfriend Michael. Les enfants sont ceux d’Ivanka et Jared. Manque Barron, le plus jeune fils de Donald, qui est déjà à bord d’Air Force One. Il n’a pas souhaité assister au discours d’adieu de son Président de père.

    L’avenir du clan Trump

    Si Donald Sr ne fait pas le come-back espéré par des dizaines de millions de Trumpistes, Donald Jr et Ivanka sont prêts à prendre la relève.

  • La parution du livre de Camille Kouchner révélant un cas d’inceste dans sa famille a provoqué des centaines de témoignages similaires sur les réseaux sociaux.

    Inceste, le dernier tabou

    L’affaire Duhamel en France provoque des centaines de témoignages. En Belgique aussi, les victimes parlent davantage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern