Brigitte Macron testée positive au Covid-19 à Noël : l’Elysée a préféré ne rien dire

Brigitte Macron testée positive au Covid-19 à Noël : l’Elysée a préféré ne rien dire
BelgaImage

Le mois passé, après avoir contracté le Covid-19, le président Emmanuel Macron s’isolait. Du 17 au 24 décembre, il était retranché dans son bureau et souffrait de légers symptômes. Manifestement, sa femme, Brigitte, n’avait pas été touchée par la maladie, ou du moins c’est qu’il semblait jusqu’ici. Car selon Europe 1, la Première Dame a bel et bien aussi été touchée par le coronavirus. Mais contrairement à Emmanuel Macron, aucune annonce n’a été faite à ce propos. Une différence de traitement qui interpelle mais qui serait normale du point de vue du pouvoir français.

Pas de poste politique, pas d’annonce

D’après Europe 1, ce n’est que le 24 décembre que Brigitte Macron a été testée positive, autrement dit au moment même où son mari est sorti de sa quarantaine. Le couple est parti ensuite au fort de Brégançon, sur la Côte d’Azur, sans rien dire de la contamination de celle-ci. Les 30 et 31 décembre, deux nouveaux tests ont été réalisés sur elle et ils se sont avérés négatifs.

Le fait que l’Elysée ait gardé cette information secrète peut interpeller mais selon Europe 1, il y a une raison derrière cela. Par souci de transparence, Emmanuel Macron s’est engagé à tenir la population informée de son état de santé, question de ne pas reproduire l’erreur commise par d’autres présidents par le passé. C’est ce qu’il a fait mais cela ne concerne que lui. Brigitte Macron, n’ayant pas de poste politique, n’est pas soumise à cette obligation. L’Elysée a donc préféré ne pas susciter d’émoi sans que cela soit nécessaire. Cela aurait vraisemblablement aussi renforcé la polémique sur les dîners du président, peu avant la nouvelle de sa contamination.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern