Affaire Laurent: son sort dépend de l’ONU

Un masque mais pas de bâillon pour le prince Laurent, qui s’est battu comme un lion pour son ASBL.
Un masque mais pas de bâillon pour le prince Laurent, qui s’est battu comme un lion pour son ASBL. - BelgaImage

On l’a appris ce vendredi 29 janvier, le vice-Premier et ministre fédéral des Finances, le CD&V Vincent Van Peteghem, va finalement adresser au Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies une notification dans laquelle l’État belge annonce son intention de dégeler des fonds libyens placés en Belgique. Cela afin de recouvrer une créance en faveur de l’ASBL Global Sustainable Development Trust (GSDT), dissoute, du prince Laurent, permettant l’exécution de quelque cinq décisions de justice (dont la dernière en 2014) ayant condamné la Libye à rembourser l’ASBL à...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète