De Boris Johnson au personnel soignant, les Britanniques ont applaudi Tom Moore, leur héros mort à 100 ans (vidéo)

Premier ministre, chef de l’opposition et Britanniques anonymes ont applaudi pendant une minute mercredi en signe d’hommage à l’ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale Tom Moore, mort à 100 ans en héros après avoir réuni une somme record pour les soignants pendant le premier confinement.

A 18H00 GMT, le chef du gouvernement Boris Johnson est sorti devant sa résidence du 10 Downing street avec sa compagne Carrie Symonds pour saluer la mémoire de ce centenaire dont s’est entichée toute la Grande-Bretagne, l’applaudissant pendant une minute.

«Ce soir, nous avons rendu hommage au capitaine Sir Tom Moore et à tous les travailleurs du service de santé qu’il a honorés avec sa collecte de fonds», a-t-il déclaré dans un tweet.

Cette minute d’applaudissement, suggérée par le Premier ministre, a été suivie par de nombreux Britanniques sortis devant leur domicile, dont le chef de l’opposition travailliste Keir Starmer.

La mort du «Captain» Tom Moore, qui avait été testé positif au Covid-19, a provoqué une pluie d’hommages, de celui de la reine Elizabeth II à celui de la Maison Blanche en passant par celui de l’ONU. Les députés britanniques avaient déjà observé une minute de silence mercredi midi à la Chambre des communes.

33 millions de livres récoltés lors du premier confinement

Âgé de 99 ans au moment du premier confinement au printemps 2020, Tom Moore s’était initialement fixé comme modeste objectif de réunir 1.000 livres (1.100 euros) en vue d’aider le service national de santé, le NHS, débordé par le nombre des malades du Covid.

Pour ce faire, il s’était engagé à parcourir avant son centième anniversaire cent longueurs de son jardin, dans le sud de l’Angleterre.

Les images du vieil homme en costume cravate, penché sur son déambulateur, avaient ému le monde. Les dons avaient afflué et cet ancien combattant avait finalement recueilli 33 millions de livres (37 millions d’euros), le plus gros montant jamais collecté par une personne seule au cours d’une marche caritative.

Il était devenu une véritable célébrité, recevant les honneurs militaires et des dizaines de milliers de cartes pour son 100e anniversaire, enregistrant une chanson classée en tête des ventes et étant anobli par la reine, sortie de son confinement pour l’occasion.

Des bouquets de fleurs ont été déposés à l’extérieur de sa maison, dans le Bedforshire.

«Le premier confinement a été très difficile pour tout le monde, mais il nous a remonté le moral, il a encouragé les gens à se parler et nous a donné un sujet de conversation. Le confinement, ce n’était pas terrible mais il a rendu ça spécial», a déclaré à l’AFP une de ses voisines, Lucy Handley.

AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.