Les enfants cachés de la Seconde Guerre mondiale livrent leur témoignage (1)

Adolphe Nysenholc. En août 1942, il a 3 ans lorsqu’il est confié à une famille de Ganshoren.
Adolphe Nysenholc. En août 1942, il a 3 ans lorsqu’il est confié à une famille de Ganshoren. - Coralie Vankerkhoven

Si les figures du rescapé des camps et celle du résistant ont été relativement vite reconnues au sortir de la Seconde Guerre mondiale, celle de l’enfant caché ne l’a été qu’un demi-siècle plus tard. Retour sur le destin de ces enfants juifs qui échappèrent à l’extermination, mais à quel prix ? Quatre d’entre eux témoignent cette semaine et la semaine prochaine dans « Soir mag ».

Au début des années 1940, quelque 13.100 enfants juifs de moins de 15 ans vivent en Belgique. Parmi eux, 4.364 seront déportés de la caserne Dossin à Malines...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern