Le discours bouleversant de la veuve de Chadwick Boseman, sacré aux Golden Globes (vidéo)

Le discours bouleversant de la veuve de Chadwick Boseman, sacré aux Golden Globes (vidéo)
Capture d’écran Twitter

Ces derniers jours, Chadwick Boseman était fortement pressenti pour être récompensé aux Golden Globes et cela n’a pas manqué. Ce 28 février, il a ainsi obtenu à titre posthume le prix du meilleur acteur dans un film dramatique pour son rôle dans le long-métrage de Netflix « Le Blues de Ma Rainey », participant ainsi à la gloire qu’a obtenue la plateforme de streaming hier. Comme le veut la coutume, la récompense s’est soldée par un discours, réalisé par visioconférence par sa femme, Taylor Simone Ledward.

« Je n’ai pas ses mots »

Habillée en robe de soirée, Taylor Simone Ledward a livré des remerciements poignants, en essayant d’être la plus fidèle possible au discours que son mari aurait donné. « Il remercierait Dieu, ses parents et ses ancêtres pour leurs conseils et leurs sacrifices. Il remercierait son incroyable équipe ainsi que son incroyable équipe sur ce film », dit-elle la voix serrée par l’émotion en citant les noms de ceux qui ont travaillé avec Chadwick Boseman.

« Il dirait quelque chose de sublime, d’inspirant, quelque chose qui amplifierait la petite voix qu’on a tous en nous et qui nous dit qu’on peut le faire, qu’on doit continuer. Cette voix qui vous ramène à ce que vous êtes censé faire à cet instant précis », continue-t-elle avant d’énumérer entre autres les noms de Denzel Washington, qui a financé les cours de théâtre de l’acteur au début de sa carrière, et Viola Davis, tête d’affiche avec lui dans « Le Blues de Ma Rainey ».

« Je n’ai pas ses mots, mais nous devons prendre tous les moments qui nous sont offerts pour célébrer ceux que nous aimons. Donc merci à la HFPA (Hollywood Foreign Press Association) de nous permettre de faire exactement ça. Chéri, continue à nous envoyer » de tels moments, conclut-elle la larme à l’œil.

Un peu plus tôt, sur un ton plus léger, les Golden Globes ont diffusé un hommage notamment marqué par des enfants à qui il leur était demandé qui était Chadwick Boseman. « Black Panther ! », ont-ils répondu du tac au tac, aussi jeunes soient-ils. Il faut dire que la mort de Chadwick Boseman a fortement marqué les esprits aux Etats-Unis. Décédé d’un cancer du colon à 43 ans en août dernier, il est devenu un symbole pour la communauté afro-américaine, notamment avec le film de Marvel « Black Panther ». L’organisation américaine de défense des droits civiques, la NAACP, avait alors salué sa mémoire en le félicitant pour « avoir montré comment vaincre l’adversité avec grâce » et « marcher comme un roi, sans perdre le contact commun ».

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern