Fukushima, 10 ans après

Le 11 mars 2011, en milieu d’après-midi, un puissant séisme sous-marin secoue le nord-est du Japon. Il atteint la magnitude exceptionnelle de 9,1 sur l’échelle de Richter et déclenche un gigantesque tsunami, qui va ravager le littoral. La vague géante, qui déferle sur la côte nippone, fait près de 18.500 morts et disparus. Les dégâts sont considérables, estimés à 210 milliards de dollars. Le tsunami provoque aussi la pire catastrophe nucléaire de l’histoire après celle de Tchernobyl en URSS en 1986. L’une des centrales atomiques japonaises, Fukushima Daiichi, est inondée par la vague, qui...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète