Coline Berry serait «prête à pardonner» à son père

Capture d’écran - Europe 1
Capture d’écran - Europe 1

La première prise de parole en direct de Coline Berry s’est faite au micro d’Europe 1 ce mercredi 3 mars, deux mois après que l’affaire d’inceste soit révélée à la presse. Ses premiers mots s’adressent à son père : « Je lui dis que si j’en suis là, c’est parce que je n’attendais plus rien de lui, qu’il n’était pas capable de répondre à ma demande de reconnaissance des faits, de qualification des faits ».

Le paradoxe de l’amour et de la souffrance

Il y a quelques semaines, l’actrice, fille de Richard Berry et de Catherine Hiegel, portait plainte contre son père pour « des faits de viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant et par corruption de mineur ». L’annonce de cette enquête avait lancé un échange par messages interposés entre Richard Berry et sa fille. L’acteur ne reconnaissait pas ce qui s’était passé et estimait que sa fille changeait sa version de l’histoire.

Dans le cadre de l’interview, Coline Berry explique : « C’est toujours un paradoxe d’amour et de souffrance. C’est toujours mon père et je l’aime. (…) La main, je lui ai tendu des dizaines et des dizaines de fois dans le privé. J’espère, par ce biais du tiers, de l’enquête, d’une autorité, arriver à une paix ».

Le pardon s’il y a reconnaissance

Quand le journaliste lui pose la question : « Vous êtes prête à pardonner  ? », l’actrice répond « Bien sûr ». Pour elle, « ce n’est pas parce qu’on a fait des choses monstrueuses à un moment qu’on est un monstre ».

Si Coline Berry a porté plainte c’est pour tout de même avoir une reconnaissance de ce qui s’est passé. Ce n’est pas le cas de son père actuellement. L’actrice raconte : « Il m’a d’ailleurs demandé pardon. Là, il nie les faits en bloc, mais ça n’est pas la réalité. Ce qu’il a du mal à assumer, c’est sa responsabilité, en se défaussant sur Jeane Manson et d’autres personnes. Surtout en refusant cette association de l’inceste, comme s’il mettait ça sur le compte d’un crime et de la pédophilie. C’est surtout ça qu’il a refusé d’accepter, ce qui a donc généré la souffrance chez moi ».

Coline Berry est soutenue dans sa démarche par sa famille proche. Sa cousine, elle aussi actrice, Marilou Berry, avait fait savoir son soutien pour Coline Berry.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».