Coline Berry serait «prête à pardonner» à son père

Capture d’écran - Europe 1
Capture d’écran - Europe 1

La première prise de parole en direct de Coline Berry s’est faite au micro d’Europe 1 ce mercredi 3 mars, deux mois après que l’affaire d’inceste soit révélée à la presse. Ses premiers mots s’adressent à son père : « Je lui dis que si j’en suis là, c’est parce que je n’attendais plus rien de lui, qu’il n’était pas capable de répondre à ma demande de reconnaissance des faits, de qualification des faits ».

Le paradoxe de l’amour et de la souffrance

Il y a quelques semaines, l’actrice, fille de Richard Berry et de Catherine Hiegel, portait plainte contre son père pour « des faits de viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant et par corruption de mineur ». L’annonce de cette enquête avait lancé un échange par messages interposés entre Richard Berry et sa fille. L’acteur ne reconnaissait pas ce qui s’était passé et estimait que sa fille changeait sa version de l’histoire.

Dans le cadre de l’interview, Coline Berry explique : « C’est toujours un paradoxe d’amour et de souffrance. C’est toujours mon père et je l’aime. (…) La main, je lui ai tendu des dizaines et des dizaines de fois dans le privé. J’espère, par ce biais du tiers, de l’enquête, d’une autorité, arriver à une paix ».

Le pardon s’il y a reconnaissance

Quand le journaliste lui pose la question : « Vous êtes prête à pardonner  ? », l’actrice répond « Bien sûr ». Pour elle, « ce n’est pas parce qu’on a fait des choses monstrueuses à un moment qu’on est un monstre ».

Si Coline Berry a porté plainte c’est pour tout de même avoir une reconnaissance de ce qui s’est passé. Ce n’est pas le cas de son père actuellement. L’actrice raconte : « Il m’a d’ailleurs demandé pardon. Là, il nie les faits en bloc, mais ça n’est pas la réalité. Ce qu’il a du mal à assumer, c’est sa responsabilité, en se défaussant sur Jeane Manson et d’autres personnes. Surtout en refusant cette association de l’inceste, comme s’il mettait ça sur le compte d’un crime et de la pédophilie. C’est surtout ça qu’il a refusé d’accepter, ce qui a donc généré la souffrance chez moi ».

Coline Berry est soutenue dans sa démarche par sa famille proche. Sa cousine, elle aussi actrice, Marilou Berry, avait fait savoir son soutien pour Coline Berry.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern