À la télé ce soir: le concert des Enfoirés et «Pékin Express»

La troupe des Enfoirés, lors du show 2020.
La troupe des Enfoirés, lors du show 2020. - MAXPPP

Les Enfoirés sont de retour à l’écran pour un concert particulier, enregistré pour la première fois sans public, à cause du coronavirus.

Les Restos du coeur, à 21h05 sur TF1

En janvier 2021, les Enfoirés se sont produits à La Halle Tony Garnier à Lyon. Fidèles à l'appel lancé par Coluche dès 1985, quarante artistes de renom ont répondu présent, dans une ambiance festive et chaleureuse. Cette année est particulière en raison de la situation sanitaire, avec un spectacle tout en sobriété et sans public. De beaux moments d'émotion sont au rendez-vous avec un hommage rendu par les artistes à Francis Cabrel avec la chanson "Des hommes pareils". Les 26 tableaux du spectacle, dont quelques sketchs, se succèdent en mêlant poésie, émotion, grains de folie et nostalgie. Quarante artistes issus de tous les milieux interprètent le single des Enfoirés 2021, "Maintenant", écrit par Slimane et composé par Slimane, Yaacov Salah et Meir Salah.

Pékin Express : sur les pistes de la terre rouge, à 20h sur Club RTL

Pour cette deuxième étape en Ouganda, les candidats vont découvrir les régions les plus reculées de la montagne ougandaise. Un binôme aura même la chance de passer 48h dans la forêt impénétrable de Bwindi à observer les gorilles. La dernière ligne droite est rythmée par le retour du fameux drapeau noir.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Judy, à 15h20 sur Be 1 - Trois étoiles

de Rupert Goold (2019)

Tirée de la comédie musicale « End of the Rainbow », la déchéance de Judy Garland dans un biopic ciblé, tirant de chaque scène l’émotion la plus sensible. Gloire en soit rendue à Renée Zellweger, que le réalisateur est parvenu à imposer contre l’avis des producteurs – lesquels préféraient Anne Hathaway – et de Liza Minnelli. On craignait que la « Bridget Jones » en fasse des tonnes, comme dans nombre de ses films précédents, mais là, c’est le sans-fautes, même au niveau vocal. Un très bel hommage à ce Hollywood d’antan dont l’« âge d’or » n’était pas… si doré que ça.

Spider-Man 3, à 20h15 sur AB3 - Trois étoiles

de Sam Raimi (2007)

Compte tenu de l’extraordinaire qualité des effets spéciaux, on comprend que ce dernier volet de la trilogie Raimi aura englouti le budget record de 258 millions de dollars. Il en rapportera près de trois fois plus. Le compte était bon : un vrai point d’orgue.

Emma (1re TV), à 20h30 sur Be 1 - Trois étoiles

d’Autumn de Wilde (2019)

Plus près des « Liaisons dangereuses » du concurrent picard Pierre Choderlos de Laclos que d’« Orgueil et préjugés », ce dernier roman publié du vivant de Jane Austen est aussi devenu un best-seller à l’écran où il a été adapté une douzaine de fois (télé comprise) depuis 1948 ! Entre le respect du moindre détail – les somptueux costumes d’Alexandra Byrne et les œuvres de Mozart, Haydn, Beethoven – et le ton jubilatoire déployé autour de la troublante Anya Taylor-Joy, on évite autant les excès que le déjà-vu. Un joli coup d’essai pour la photographe de Woodstock, très réputée pour ses pochettes de disques.

La tour 2 contrôle infernale, à 20h15 sur Plug RTL - Deux étoiles

d’Éric Judor (2016)

La suite du titre de 2001 est en réalité une préquelle calquée sur la première… suite de « Piège de cristal » intitulée « 58 minutes pour vivre ». C’est aussi débile voire davantage encore, mais à certains moments, c’est totalement irrésistible.

Les messagers, à 23h40 sur Tipik - Une étoile

d’Oxide Pang et Danny Pang (2007)

Le moins qu’on puisse dire est que les siamois de Hong Kong sont allés puiser leur inspiration dans tous les grands classiques du cinéma d’épouvante !

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».