«Avatar» redevient le plus gros succès de l’histoire du cinéma devant Avengers

BELGAIMAGE-147863255
BelgaImage

Depuis juin 2019, le roi du cinéma, c’est « Avengers : Endgame », sacré film ayant rapporté le plus d’argent de toute l’histoire avec la somme astronomique de $2,797,501,328. Le classement était alors dominé par deux longs-métrages de James Cameron, « Avatar » suivi de « Titanic ». Mais aujourd’hui, le réalisateur canadien tient sa revanche. Avatar vient en effet de rattraper son retard, plus d’onze ans après sa sortie, avec désormais $2,810,779,794 à son compteur. Et James Cameron peut dire merci aux Chinois.

La bataille des titans

Le China Film Bureau a en effet décidé de faire un pari : inciter le public à retourner dans les salles obscures en rediffusant les grands succès du septième art. « Avatar » figure logiquement parmi les heureux élus et son aura est toujours intacte dans l’Empire du Milieu. En ajoutant à cela une sortie en 3D, le public a répondu présent. Il ne manquait que sept millions de dollars à James Cameron pour reprendre la tête du classement des recettes mondiales et il les a obtenus.

Bon joueur, Marvel a salué les deux producteurs d’« Avatar » pour leur performance. « Félicitations à Jim Cameron et Jon Landau et à toute la nation Na'vi pour avoir repris la couronne du box office! On vous aime 3.000 », écrivent les Studios Marvel en reprenant la réplique de Tony Shark dans « Endgame ». En 2019, James Cameron avait écrit lorsqu’il avait perdu son trône : « Un iceberg a fait couler le vrai Titanic. Les Avengers ont fait couler le mien. Tout le monde ici chez Lightstorm Entertainment salue votre merveilleux accomplissement. Vous avez montré que l'industrie du film n'est pas seulement en vie et en bonne santé, mais qu'elle est plus grande que jamais ! ».

Les Avengers ont toutefois encore l’occasion de prendre leur revanche. L’écart qui sépare les deux premiers films du classement est minime et la Chine rediffuse aussi « Endgame ». Mais puisque ce dernier est sorti il y a moins de deux ans, il est fort à parier que les Chinois auront moins envie de revoir un film qu’ils ont eu l’occasion d’apprécier il y a relativement peu de temps. Reste aussi à voir comment vont réagir les fans des deux longs-métrages. Une bataille entre les deux camps pourrait s’engager pour savoir lequel de ces films écrira définitivement l’histoire.