Accueil Actu Télé

«The Voice»: Florent Pagny et Marc Lavoine répondent aux accusations de tricherie

Les deux jurés se sont révoltés contre les dires d’une ancienne candidate. Selon eux, s’il y a des pressions pour retenir ou pas un talent, cela vient du public et non de la production.

Temps de lecture: 3 min

Il y a une semaine, Satine, ancienne chanteuse dans « The Voice Kids » devenue depuis chroniqueuse de Cyril Hanouna, a affirmé à « Touche pas à mon poste » que le concours « The Voice » était truqué. Selon elle, les jurés sont manipulés par la production qui leur dit quand ils doivent se retourner ou pas. Elle en voulait pour preuve la frustration de Florent Pagny quand il a vu qu’une candidate de cette année n’a pas été prise malgré son talent : « Ils sont complètement briefés. C’est pour ça que Florent Pagny s’offusque, je pense qu’il a été prévenu par la prod qu’il ne devait pas se retourner, et il avait les boules que personne ne se soit retourné ». Contactés depuis par Télé Loisirs, Florent Pagny et Marc Lavoine dénoncent un mensonge.

Une histoire absurde pour les coachs

Premier concerné par les accusations de Satine, Florent Pagny parle d’une « bêtise » racontée par « quelqu’un qui ne connaît rien à l’émission ». « La prod a toujours eu le même positionnement. Ils ne nous parlent jamais des talents précisément. Dans d’autres pays, ils parlaient de donner des oreillettes aux coachs, de leur mettre des prompteurs, et j’ai toujours dit à la prod’ sans même qu’on ne nous le propose : ‘ça, chez nous, jamais de la vie !’ », dit-il. Pour lui, il est fondamental d’être « honnête et sincère » pour le bien de l’émission et des talents. Et si la production avait eu l’idée de faire ce que raconte Satine, il est formel : « ils n’auraient pas eu le temps de finir leur phrase que je serai déjà parti ».

Même son de cloche du côté de Marc Lavoine. « Il m’est arrivé de quitter des plateaux parce qu’il s’y passait des choses qui ne me convenaient pas. Donc non, on n’aurait pas accepté, que ce soit Florent, Vianney, Amel, Obispo ou moi, bref tous ces coachs qui sont passés par ‘The Voice’ […] On n’est pas bipés, on n’a pas d’oreillette, on ne nous dit pas ‘vas-y fais ça’, non - ! Et puis rappelons qu’on est choisis, nous, au moment des auditions à l’aveugle, pas l’inverse… Tout ça est absurde ! », affirme-t-il.

D’après lui, le seul type de pression qui a pu avoir une influence sur ses décisions en tant que coach, c’est celle du public. « Il a pu y avoir des influences par les réseaux sociaux au moment des directs. Parce que parfois ils mettent tellement quelqu’un en valeur qu’on se dit ‘merde, si j’aime pas sa prestation, qu’est-ce que je fais ?’, on se demande encore plus si on a raison ou non… Mais c’est tout, c’est normal », conclut Marc Lavoine.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une