L’enterrement des Césars

Belgaimage
Belgaimage

À en croire l’audience particulièrement basse, l’enterrement a eu lieu dans une relative intimité. On veut parler de celui des Césars dont la prétendue fête annuelle est tombée dans le trente-sixième sous-sol du caniveau. On s’étonne que Vincent Bolloré, patron du groupe Canal +, si enclin à mettre au chômage des journalistes et chroniqueurs osant l’ironie, ne réagisse pas devant l’étalage d’autant de vulgarité et de médiocrité. La moindre des choses serait de priver d’antenne un groupuscule de nantis jouant, pour certains, les révolutionnaires d’extrême gauche, sombrant dans le mauvais...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • François: le dernier Pape

    BelgaImage

    Sinistre prophétie de saint Malachie, complots contre le souverain pontife et crise majeure de l’Église catholique : nuages noirs sur le Vatican.