Accueil Édito

Du jardinage à Voltaire

L’édito de Marc Pasteger.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 2 min

Cette semaine, « Soir mag » passe au vert avec la création d’une rubrique qui reviendra chaque semaine, un dossier spécial, un concours et, en plus de l’hebdo, si vous le désirez, une collection de quatre livres pratiques. L’attrait accru depuis un an pour ce secteur nous rappelle la phrase célèbre achevant « Candide » de Voltaire : « Il faut cultiver notre jardin. » Elle n’avait certes rien d’un conseil strict à l’usage des contemporains du grand homme et, au fil du temps, a donné lieu à de multiples interprétations. D’innombrables étudiants ont eu à plancher sur elle et sa portée philosophique. Et leurs professeurs ne sont pas nécessairement tombés d’accord sur le sens à lui attribuer. Partons sur une hypothèse d’école. Voltaire, dont on ne soulignera jamais suffisamment la modernité (voir notamment son « Traité sur la tolérance »), nous parle encore aujourd’hui. Et quand il nous incite à cultiver notre jardin, il veut nous dire de nous concentrer sur ce que nous pouvons améliorer dans notre chef et autour de nous.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Édito

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs