Pour se venger d’un employé ayant démissionné, un patron paie son dernier salaire… en pièces d’un centime (vidéos)

Capture d’écran
Capture d’écran

Andreas Flaten travaillait depuis un certain temps dans un garage en Géorgie mais les relations avec son patron sont devenues compliquées l’année dernière. Alors pour échapper à cette mauvaise ambiance, il décide de démissionner au mois de novembre. Mais un autre problème survient : plusieurs mois après être parti et malgré diverses relances, l’ancien garagiste n’a toujours pas reçu son dernier salaire. Andreas choisit alors de menacer son employeur de porter l’affaire devant la justice s’il n’est pas payé, rapporte la RTBF.

Mais rien ne s’est passé comme prévu. Au lieu de recevoir sa paie comme avant, la somme a été déposée devant chez lui… en pièces graisseuses d’un centime. « Dès que le mot 'avocat' a été prononcé, voici ce qu’il (le patron) a fait », a écrit sur Instagram Oxley, la femme d’Andreas, en légende d’une vidéo montrant un énorme tas de pièces par terre, surmonté d’un mot peu respectueux.

« J’ai fait le compte et il devrait y avoir exactement 91.515 pièces, ce qui fait environ 504 pounds ( 228 kg) de pièces », a raconté l’ancien garagiste à la chaîne de télé Fox 5. Il a expliqué qu’il avait contacté une société pour qu’elle vienne récupérer les pièces, à échanger contre un chèque de 1000 dollars. En attendant que cela soit fait, Andreas s’est lancé dans le nettoyage les pièces huileuses, bien qu’il estime que « c’est beaucoup de travail pour de l’argent que j’ai déjà gagné en travaillant », ajoute la RTBF.

Pour lui pas de doute, l’acte de son ex-patron est extrêmement « puéril ». Celui-ci aurait d’ailleurs déclaré à une télé locale : « Je ne sais pas si j’ai fait ça ou non (…) Il a été payé, c’est tout ce qui compte ». Très élégant.

 
  • Patrick Juvet et la folie des années disco

    Isopix

    Jeune musicien suisse très doué monté à Paris, il a été happé par le show-business et tué par les excès en tous genres. Disparu à 70 ans, il incarnait les folies des années disco.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern