Accueil Soirmag Royal

Mise en œuvre du plan «Forth Bridge» à la mort du prince Philip

La mort du prince Philip déclenche la mise en œuvre d’un plan baptisé « Forth Bridge », d’après un pont situé près d’Edimbourg, avec des funérailles qui s’annoncent très austères en raison de la pandémie de coronavirus.

Temps de lecture: 3 min

Pas de funérailles d’État

Quelques heures après l’annonce de la mort de Philip, à 99 ans, le palais de Buckingham a déclaré vendredi que les arrangements pour ses funérailles et d’éventuels événements commémoratifs officiels étaient « examinés » par la reine. « Les détails seront confirmés en temps voulu  », a ajouté le palais. À chaque membre important de la famille royale a été attribué un nom de code, sous la forme d’un nom de pont, pour annoncer le décès et l’organisation des funérailles. « Forth Bridge » avait été donné au prince Philip.

Le College of Arms, organisation impliquée dans la mise en œuvre des protocoles royaux, a toutefois précisé sur son site internet que le prince Philip n’aurait pas de funérailles d’État, et que son cercueil ne serait pas exposé au public. Sa dépouille reposera au château de Windsor avant des funérailles à la chapelle St George, « conformément à la coutume et aux souhaits de Son Altesse Royale », indique cette organisation héraldique.

Les arrangements funéraires prévus ont été révisés compte tenu de la pandémie de Covid-19. Pour éviter les risques de contamination, la famille royale a demandé au public de ne pas se rendre près des résidences royales comme le palais de Buckingham pour y déposer des fleurs mais plutôt de faire un don à une association. Un recueil de condoléances a aussi été mis en ligne. Trente personnes maximum peuvent participer à un enterrement, selon les règles liées à la pandémie de coronavirus en vigueur à partir de lundi.

Simplicité

La simplicité attendue de ces funérailles coïncide avec la personnalité du duc d’Edimbourg qui ne voulait éviter de faire « toute une histoire  » de son enterrement, selon des chroniqueurs royaux. Elle tranche cependant avec les hommages passés pour d’éminents membres de la famille royale. Le cercueil de la mère d’Élizabeth II avait été exposé dans le Westminster hall, au Parlement de Londres après sa mort en 2002. Quelque 200.000 personnes avaient défilé pour lui rendre hommage, avec une file d’attente longue de plusieurs kilomètres.

Philip, un ancien commandant de la marine, a exprimé le souhait d’un enterrement de style militaire dans la chapelle St George du château de Windsor, à l’Ouest de Londres, où le prince Harry et Meghan Markle se sont mariés en 2018. D’après des médias, le prince Philip ne désirait pas être enterré dans la chapelle St George ou à l’abbaye de Westminster, mais plutôt dans les jardins Frogmore jouxtant le château de Windsor. Ce domaine abrite le mausolée de la reine Victoria et de son mari le prince Albert. Edward VIII, qui a abdiqué pour épouser Wallis Simpson, y est également enterré.

Protocole

Le prince Philip aurait été étroitement impliqué dans les arrangements de ses funérailles coordonnés par les services du Lord Chamberlain au palais de Buckingham. Le Lord Chamberlain, actuellement William Peel, est le plus haut fonctionnaire de la Maison royale et ses services organisent des cérémonies telles que des garden parties et des visites d’État. En vertu du protocole, le Lord Chamberlain consulte d’abord le Premier ministre, puis la reine pour convenir de l’annonce de la mort puis des funérailles. Le palais de Buckingham annonce ensuite officiellement le décès.

Deuil national

Les drapeaux officiels, dont l’Union Jack, seront mis en berne jusqu’à 08h00 du matin le lendemain des funérailles. L’étendard royal situé au-dessus de la résidence royale continuera cependant de flotter pour symboliser la continuité de la monarchie. Les membres de la famille royale et de la maison royale porteront des vêtements et des brassards sombres.

Vendredi soir, les cloches de l’abbaye de Westminster ont sonné 99 fois, une fois par minute, en hommage au prince de 99 ans. Le Parlement a été convoqué pour une séance spéciale d’hommages lundi.

La rédaction avec AFP

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une