Accueil Actu Soirmag

Evian critiqué de toute part à cause d’un tweet

Mauvais timing pour un tweet de la marque. Evian se retrouve au milieu d’une polémique.

Temps de lecture: 2 min

Tout commence par un simple tweet sur la page d’Evian ce mardi 13 avril. La marque écrit : « RT Si vous avez bu 1L aujourd’hui ». Un message simple qui est arrivé au mauvais moment. En effet, ce mardi commençait le ramadan pour les musulmans, un moment crucial dans la vie spirituelle des pratiquants qui doivent, entre autres, jeûner pendant la journée. Voir ce message pouvait donc être déplacé. Certains internautes ont réagi et ont jugé ce message comme offensant pour les musulmans.

Evian a répondu sous son premier tweet : « Bonsoir, ici la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n’appelle à aucune provocation  ! ». L’histoire ne s’arrête pas là pour autant. Des élus de droite et d’extrême droite sont montés au créneau.

Les mots tombent. Chacun y va de sa réaction sur le fait que la marque soit obligée de s’excuser. En tête de file, Eric Ciotti qui demande à arrêter « cette folie ». Guillaume Larrivé, député français Les Républicains parle d’un « abrutissement du débat public ». Mais aussi Gilbert Collard, député européen et membre de Rassemblement National qui n’hésite pas à parler de « terrorisme intellectuel ». En quelques heures, Twitter devient le théâtre de récupération politique, principalement par l’extrême droite.

La marque a été contactée par Le Figaro. Ils rappellent une fois de plus que ce tweet ne se voulait pas du tout offensant : « ce tweet publié hier a suscité plusieurs réactions d’internautes. Nous avons souhaité rapidement réagir pour rappeler que nous restons une marque ouverte et inclusive. Ce tweet n’appelait à aucune provocation et s’inscrit dans la ligne éditoriale de notre compte ». La marque Evian est tout de même soutenue par des internautes qui estiment qu’une marque peut bien communiquer n’importe quand dans l’année. C’est notamment ce dont il est question dans ce tweet où l’internaute invite à se détacher un peu des réseaux sociaux.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une