À la télé ce soir: «Godzilla» ou «L’arbre de la vie» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

« Godzilla », à 20H05 sur Tipik

Le monstre le plus célèbre au monde devra affronter des créatures malveillantes nées de l’arrogance scientifique des humains et qui menacent notre existence.

« L’arbre de la vie », à 22h20 sur Club RTL

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l’oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu’il affronte l’individualisme forcené d’un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu’au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« X-Men : le commencement », à 20H00 sur Club RTL – trois étoiles

de Matthew Vaughn (2011)

Avec de nouveaux héros campés par des jeunes acteurs très « in » tels que Jennifer Lawrence (Oscar de la meilleure actrice pour « Happiness Therapy » mais bien plus connue du jeune public pour son rôle de Katniss Everdeen dans « Hunger Games ») ou des comparses plus âgés en pleine ascension comme Michael Fassbender, le film séduit par son ambiance ambiguë, sa simplicité – ne parlons pas ici de naïveté, terme malvenu quand on évoque des « comics » ! – et donc son casting où Hugh Jackman ne fait qu’un « caméo ».

« Traffic », à 20H55 sur Arte – trois étoiles

de Steven Soderbergh (2000)

Le fléau de la drogue vu à travers un récit aussi dense qu’implacable et profondément humain : l’une des meilleures réalisations d’un des cinéastes les plus doués de ces trente dernières années. Casting impressionnant jusque dans les seconds rôles.

« Un tramway nommé Désir », à 21H09 sur La Trois – trois étoiles

d’Elia Kazan (1951)

Quatre Oscars récompensèrent cette adaptation de la célèbre pièce de Tennessee Williams, dont trois pour la distribution (Vivien Leigh, Kim Hunter et Karl Malden). Barré par Humphrey Bogart dans « African Queen », Marlon Brando dut se contenter d’une nomination. Ce film marqua l’essor de l’« Actor’s Studio », en pleine période de maccarthysme. Amputé de plusieurs scènes contre la volonté de Kazan, il ne fut restauré dans sa version originale complète qu’en 1993. Un énorme classique, naturellement daté mais toujours aussi fascinant.

« Godzilla », à 20H05 sur Tipik – deux étoiles

de Gareth Edwards (2014)

Sous la baguette de l’auteur britannique de « Monsters », cette trentième adaptation – productions télé comprises – tourne le dos au dernier « blockbuster » en date, signé Roland Emmerich et tellement critiqué que les deux suites prévues furent mutées en « cartoons ». Son successeur, lui, cède d’une part – et le plus naturellement du monde – à la dramatisation accrue avec une morale chevaleresque, et de l’autre au gigantisme des effets spéciaux. C’est sombre et totalement dénué du moindre second degré. Mais comme le succès commercial était cette fois au rendez-vous, un numéro deux est sorti en 2019.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern