Une nonagénaire vivant à Hong Kong victime d’une énorme arnaque téléphonique: 27 millions d’euros dérobés

Belgaimage
Belgaimage

À Hong Kong comme un peu partout dans le monde, les personnes âgées sont souvent la cible d’escrocs profitant de leur vulnérabilité pour les contraindre à faire des virements ou des investissements douteux. Cette fois, la victime était une nonagénaire vivant au Peak, le quartier le plus chic de la ville, situé sur une des montagnes surplombant l’île de Hong Kong, a indiqué mardi la police.

Les escrocs ont contacté l’été dernier la dame en se faisant passer pour des responsables des services de sécurité chinois, et en lui affirmant que son identité avait été frauduleusement utilisée dans une affaire criminelle en Chine continentale. Ils lui ont dit qu’elle devrait effectuer des virements sur des comptes détenus par les pseudos enquêteurs, et ce pour protéger sa fortune et aux fins d’investigations, rapporte le « South China Morning Post », en citant des sources policières.

Carte SIM

La police a précisé que plusieurs jours après, une personne s’était présentée au domicile de la victime pour lui remettre un téléphone et une carte SIM avec laquelle elle devait communiquer avec les agents de sécurité présumés qui l’ont ensuite persuadée de réaliser 11 virements bancaires. Sur une période de cinq mois, la dame a tout de même viré un total de… 250 millions de dollars hongkongais (soit environ 27 millions d’euros), soit la somme la plus importante jamais dérobée à Hong Kong dans une arnaque téléphonique.

La police a expliqué que l’escroquerie n’avait été découverte qu’après que la domestique de la nonagénaire eut contacté la fille de cette dernière en faisant part de ses soupçons. Un homme de 19 ans a été arrêté pour fraude et libéré sous caution, selon la police. Il s’agirait de l’homme qui avait remis le téléphone à la vieille dame.

La police de Hong Kong affirme que les arnaques téléphoniques, souvent commises à partir de la Chine continentale, sont de plus en plus nombreuses. Les plaintes relatives à ce genre d’affaires ont d’ailleurs augmenté de 18 % au premier trimestre de cette année.

La rédaction avec AFP

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern