Covid et pollution, les ennemis associés

La pollution de l’air attaque les poumons et rendrait l’être humain plus vulnérable au Covid-19. Une analyse des chiffres montre en tout cas que le nombre de décès est plus élevé dans les zones plus polluées.
La pollution de l’air attaque les poumons et rendrait l’être humain plus vulnérable au Covid-19. Une analyse des chiffres montre en tout cas que le nombre de décès est plus élevé dans les zones plus polluées. - BelgaImage

Dans son édition d’avril, le « National Geographic » fait le point sur une étude de l’Université de Harvard qui a croisé les données liées à la pollution de l’air et celles des décès dus au Covid-19 en 2020. Les premiers résultats concernant les USA ont d’abord montré que les personnes atteintes par le virus et qui vivent dans des comtés avec des niveaux élevés de pollution atmosphérique sont plus susceptibles (+8 %) de mourir de la maladie virale que les personnes vivant dans des zones peu polluées. Les chercheurs ont ensuite élargi leur étude au monde entier, comparant les...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern