Les pubs britanniques risquent la pénurie de bière

BelgaImage
BelgaImage

Très enviée par la Belgique, la Grande-Bretagne a pu rouvrir ses bars et restaurants en terrasse après des mois de restrictions très strictes. Il était tout naturel que les Britanniques en profitent et se rendent dans les bars. Une des conséquences de liberté retrouvée, c’est de voir les brasseurs sous l’eau. Une histoire qui fait penser à la pénurie de ketchup aux États-Unis.

Une des filiales de bière du pays, AB InBev se voit contraint de faire tourer ses usines jour et nuit pour pouvoir répondre à la consommation importante des Britanniques. Le CEO de la chaîne de cafés et de restaurants Mitchell & Butlers, Phil Urban, explique qu’il est difficile pour de nombreux fournisseurs de suivre cette demande.

Tourner 24 heures sur 24

Une explosion de la demande qui se comprend facilement avec la rouverture des terrasses le 12 avril dernier. Au moment où le ciel s’éclaircit, voici d’autant plus de raison de mettre le nez dehors pour une bonne pinte. Les ventes auraient aussi augmenté de 12 % comparées à celle de 2019 à la même époque. Les chiffres proviennent du bureau d’études de marché Oxford Market Watch.

La réponse immédiate d’un des fournisseurs, Budweiser Brewing Group UK Ireland, a été d’augmenter la production de façon drastique en faisant tourner les usines 24 heures sur 24.

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern