Une bouteille de Petrus revenue de l’espace, estimée à un million de dollars, mise en vente chez Christie’s

Le flacon fait partie d’un lot de douze bouteilles envoyées vers la Station spatiale internationale (ISS) en novembre 2019, à l’initiative de la start-up européenne Space Cargo Unlimited (SCU). Après 14 mois de maturation en orbite, les précieuses fioles ont retrouvé le sol terrestre en janvier dernier. Des tests menés depuis par l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) de l’université de Bordeaux ont montré que le Petrus était toujours « un très grand vin » après son séjour dans l’espace.

À l’issue d’une dégustation à l’aveugle, des différences ont néanmoins été relevées entre la version « céleste » et celle restée sur terre, principalement de couleur, mais aussi, parfois, dans les nuances d’odeurs et de goût. C’est l’une de ces bouteilles spatiales qui est mise en vente via la maison d’enchères Christie’s, avec une estimation « aux environs d’un million de dollars », a indiqué ce mardi 4 mai une porte-parole à l’AFP.

Le produit de la vente ira au financement de la recherche agricole et de futurs vols spatiaux. Si la bouteille atteignait, ou même approchait seulement le prix estimé, elle établirait un nouveau record en matière de vente homologuée pour du vin. La référence actuelle, pour une contenance standard (75 cl), a été établie en octobre 2018 lors d’une vente chez Sotheby’s à New York par une bouteille de Romanée-Conti (Bourgogne) millésime 1945, acquise pour 558.000 dollars.

Il ne s’agit pas d’enchères mais d’une vente privée, ce qui signifie que le prix et l’acquéreur demeureront confidentiels à moins que ce dernier ne choisisse de se révéler publiquement. Le Petrus fait partie des vins d’appellation Pomerol et est considéré comme l’un des vins les plus réputés au monde. Le domaine est situé dans le vignoble bordelais. Une bouteille classique de Petrus 2000, considéré comme un grand millésime, se négocie aujourd’hui aux environs de 4.500 euros (autour de 5.400 dollars).

La rédaction avec AFP

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern