Il était une fois Tarantino

Le réalisateur aime apparaître dans ses films, comme ici dans « Django Unchained ».
Le réalisateur aime apparaître dans ses films, comme ici dans « Django Unchained ». - Isopix

L’enfant terrible du cinéma américain dont l’œuvre est à (re)découvrir à travers deux de ses films que séparent tout juste 20 ans : « Django Unchained » qui fut son premier western et « Reservoir Dogs » qui fut son premier film, à l’occasion d’une grande soirée spéciale Quentin Tarantino, donc. Deux chefs-d’œuvre absolus, révélateurs d’une formidable connaissance du cinéma quasi totalement apprise « sur le tas ». Car l’auteur de « Pulp Fiction » doit être considéré comme un parfait autodidacte, de la race de ceux qui n’ont pas fait de grandes et...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern