Accueil Culture

Une page sombre de l’histoire des Pays-Bas

« Des soldats et des ombres » revient sur la guerre d’indépendance des colonies indonésiennes. Rencontre avec l’acteur hollandais Martijn Lakemeier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Vous incarnez un soldat qui, comme des milliers d’autres, se porte volontaire pour aller défendre son pays à l’autre bout du monde. Est-ce l’approche psychologique de la guerre ou l’aspect historique du film qui vous attirait ?

Les deux ! Cet épisode de l’Histoire m’était inconnu. Cela peut sembler bizarre, mais c’est un sujet peu abordé, même à l’école. On nous parle bien des colonies, mais pas de la guerre d’indépendance. En même temps, il n’y a pas de quoi être fier ! L’aspect psychologique m’importait également car le film porte sur les choix que l’on pouvait faire à 20 ans au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Je trouvais intéressant de camper ce jeune homme qui signe pour aller se battre en étant convaincu qu’il va faire quelque chose de bien. Une fois sur place, il réalise que la situation n’est pas tout à fait celle qu’on lui a présentée, c’est beaucoup plus complexe… et violent !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs