Le Prince William se montre lors de sa vaccination contre le Covid-19 (photo)

belgaimage-176012855-full
BelgaImage

Depuis décembre dernier, le prince William est un soutien actif de la campagne de vaccination pour protéger la population contre le Covid-19. Ce mardi, c’était à son tour de passer devant les soignants pour obtenir sa propre injection. L’événement n’a pas manqué d’être relayé deux jours plus tard, ce jeudi, sur les réseaux sociaux par le duc et la duchesse de Cambridge.

La campagne de vaccination à un tournant

Sur Twitter, le prince William explique : « Mardi, j'ai reçu ma première dose du vaccin COVID-19. À tous ceux qui travaillent sur le déploiement du vaccin, merci pour tout ce que vous avez fait et continuez de faire ». Il n’a pas été précisé s’il a reçu une dose du produit de Pfizer ou d’AstraZeneca. Par contre, le lieu de sa vaccination est connu : il s’agit du centre du Musée de la science de Londres. C’est à ce même endroit que le Secrétaire d’Etat à la Santé, Matt Hancock, a été vacciné. Sur Twitter, de nombreux internautes ont félicité le duc de Cambridge pour son initiative de mardi. D’autres ont préféré le complimenter sur son bras « musclé ».

Cette injection administrée au prince arrive à un moment particulier pour le Royaume-Uni. Depuis quelques jours, le pays redoute la multiplication des cas de variant indien sur son territoire et les conséquences que cela pourrait potentiellement avoir par la suite. A ce jour, près de 70% de la population adulte a reçu une première dose et 40% les deux doses. En prenant en compte la totalité des Britanniques, ces pourcentages descendent respectivement à 55% et 30%.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?