Accueil Actu Soirmag

Avaler des capsules de bière, le nouveau jeu dangereux des jeunes

Depuis quelques mois, une nouvelle urgence fait son arrivée à l’hôpital.

Temps de lecture: 2 min

Ils sont de plus en plus de jeunes à venir aux urgences parce qu’ils ont avalé une capsule de bière. Il ne pourrait s’agir que d’accidents mais la répétition des incidents fait plutôt penser à une nouvelle habitude que prennent les jeunes en soirée selon le docteur Tarik Aouattah, gastro-entérologue. C’est à La Libre que le médecin se confie sur ses observations des dernières semaines : « Un accident, ça peut arriver. Mais ça ne se répète pas. Je me demande si ce n’est pas un jeu entre copains ».

« Ce n’est jamais intentionnel »

Un jeu entre copains de mauvais goût alors. Récemment, des étudiants du campus de Louvain-la-Neuve se sont présentés à la clinique Saint-Pierre à cause d’une capsule de bière coincée dans l’œsophage comme le rapportent La Libre et la DH ces derniers jours. Les jeunes disent avoir avalé une capsule : « Ce n’est jamais intentionnel. Ils ne sont jamais au courant. Personne n’est responsable. Ils ont juste pris un verre, qui n’était pas le leur, et dans le fond duquel il y avait une capsule » explique le médecin.

Cette tendance serait une réadaptation du « beer pong » qui consiste à lancer une capsule dans le verre rempli d’un des joueurs. Celui a qui appartient le verre doit donc le boire d’un trait, au risque d’avaler ladite capsule. D’autres poussent le jeu plus loin en mettant ces capsules dans n’importe quels verres qui traînent. Cette tendance semble néanmoins se cantonner aux cercles étudiants de Louvain-la-Neuve.

Une procédure lourde

Pour le médecin cette pratique dangereuse le met hors de lui : « Ce qui est terrible, c’est leur je-m’en-foutisme. C’est pourtant très risqué ». En effet, celui qui avale une capsule de bière prend le risque de s’étouffer ou même de voir son œsophage se perforer. Dans tous les cas, il faut retirer l’objet. La procédure d’extraction est déjà dangereuse en elle-même, il faut pratiquer une anesthésie générale et une intubation. Si la situation devient critique il faut opérer. Tarik Aouattah explique que c’est un traitement chirurgical lourd.

Les jeux d’alcool ne sont pas une nouveauté, encore moins dans les milieux estudiantins. Ils n’en restent pas moins un enjeu important sur lequel il faut être réactif. Le plus difficile étant souvent d’identifier la tendance ou le jeu du moment pour en faire la prévention à temps. Le plus souvent ces jeux dangereux s’apparentent plus à boire des grandes quantités d’alcool rapidement.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une