Chasseurs de microbes (18)

«Apportez-moi une demi-douzaine de bouteilles de vin avarié de diverses façons», leur demanda-t-il. «Ne m’en révélez pas la maladie et, sans les goûter, je vous dirai leur défaut.»
«Apportez-moi une demi-douzaine de bouteilles de vin avarié de diverses façons», leur demanda-t-il. «Ne m’en révélez pas la maladie et, sans les goûter, je vous dirai leur défaut.» - BelgaImage

Pasteur obtint du ministère qu’on prolongeât d’un an le cours des études scientifiques. Sous son impulsion, de nouveaux laboratoires s’ouvrirent. Les étudiants versaient des larmes émues à la forte éloquence de ses cours. Il parlait déjà des microbes comme de la cause des maladies, bien avant de savoir si oui ou non ceux-ci pouvaient avoir les effets qu’il leur attribuait. Il n’avait pas encore eu l’occasion d’observer des épidémies mystérieuses ou des morts terrifiantes, mais savait que cette crainte était l’unique moyen d’éveiller l’intérêt et d’attirer l’attention de la masse....

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern