Un Ecossais est décédé sur l’autel à son mariage

belgaimage-6267396-full
BelgaImage

Il y a une semaine, le vendredi 25 juin, Paul Wynn devait réaliser un rêve : se marier avec Alison, une femme qu’il aime depuis 21 ans. Il l’attend devant l’autel mais alors que sa fiancée est sur l’allée et se dirige vers lui, Paul s’écroule par terre. Peu après, il s’avère qu’il a rendu l’âme. Il n’a pas survécu à la maladie dont il ignorait tout seulement une semaine avant son décès.

« Si j’avais su… »

Huit jours avant la date du mariage, Paul, 57 ans, a en effet appris qu’il avait un cancer du pancréas en phase terminale. Il s’est aussi avéré que des métastases avaient été détectées dans le foie et les poumons. Bref, il ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre, mais les médecins lui donnaient quand même de six semaines à deux mois. Finalement, ce sera seulement un peu plus d’une semaine.

Paul laisse derrière lui non seulement sa femme mais aussi onze enfants, dont cinq eus avec Alison. Cette dernière le décrit comme un « père fantastique ». « Si j’avais su que nous n’avions plus de temps, j’aurais essayé d’organiser le mariage pour le début de la semaine. Il avait été transporté dans un fauteuil car il n’avait pas d’énergie pour monter. Il était à bout de souffle », précise-t-elle. « J’ai crié son nom plusieurs fois », ajoute Alison à propos du moment où elle a vu son fiancé à terre. Les secours sont intervenus mais impossible de le réanimer. « Paul et moi avons perdu un enfant en 2004 après avoir fait une fausse couche, donc cela me rassure un peu qu’il soit là-haut avec notre enfant », se console aujourd’hui Alison.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux