Booba s’est opposé au journaliste «poubellier» de BFMTV qui faisait une enquête sur lui

Booba s’est opposé au journaliste «poubellier» de BFMTV qui faisait une enquête sur lui
BelgaImage

Ce 3 juillet, BFMTV diffusait une enquête exclusive sur le chanteur Booba. Il est forcément question de ses mauvais côtés mais aussi de ses bons. Il s’avère par exemple que les 170 chansons écrites par l’artiste sont étudiées tout à fait sérieusement par des linguistes. Mais pour le rappeur, qu’importe ! Celui qui se fait surnommer le « Duc de Boulogne » a décrété une sorte de blocus pour éviter que ce portrait ne voie le jour.

Des représailles glaçantes

Comme l’explique le journaliste de BFMTV, il a tenté de contacter de multiples connaissances du patron du rap français : collaborateurs, garde rapprochée, etc. Mais au final, chou blanc ! Pratiquement toutes les demandes d’interview ont été rejetées. Pourtant, a priori, ce n’est pas comme s’il était question d’une enquête sur une affaire d’Etat. Le problème, c’est que Booba « n’a pas validé ce reportage de BFMTV », comme l’écrit dans un mail un des contacts du journaliste refusant d’être interrogé.

« Et passer outre [cette interdiction du chanteur] peut avoir des conséquences », fait savoir l’enquêteur. « C’est compliqué de travailler avec eux si je participe à des choses que eux ne valident pas », raconte ainsi une personne anonyme. Puis le chanteur s’en est pris directement à BFMTV sur les réseaux sociaux. « Il y a un journaliste poubellier de chez BFMTV qui cherche à faire un biopic sur le duc tout seul dans son coin et qui contacte la terre entière. Merci de le laisser à la déchetterie », a-t-il écrit. Une intimidation qui n’a d’ailleurs pas empêché l’enquêteur de mener son travail jusqu’au bout.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern