Voir mal n’empêche pas de lire

Le livre tactile, c’est la touche EQLA. L’association coorganise même, avec d’autres pays, un concours annuel international récompensant la meilleure création.
Le livre tactile, c’est la touche EQLA. L’association coorganise même, avec d’autres pays, un concours annuel international récompensant la meilleure création. - EQLA/Nicolas Curri

Depuis 1925, la bibliothèque d’EQLA (le nouveau nom de l’Œuvre nationale des Aveugles) nourrit le besoin vital de lecture des personnes aveugles et malvoyantes. En apparence, il s’agit d’une bibliothèque comme une autre : une étagère pour enfants, un coin scientifique, des rangées de bouquins classés par thème où certains prennent la poussière plus que d’autres, un ordinateur qui traîne sur un bureau, les conseils avisés de cinq travailleurs qui épaulent les utilisateurs des lieux, quand ils ne tournent pas les pages d’un roman. À y regarder de plus près, quelques indices laissent à...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern