Condamnée pour avoir acheté son permis de conduire, Jade Lagardère clame son innocence

Condamnée pour avoir acheté son permis de conduire, Jade Lagardère clame son innocence
BelgaImage

C’est une affaire qui implique de nombreuses stars. En 2013, le futur mari d’Amel Bent, gérant d’une auto-école, a été mêlé à une affaire de trafic de permis de conduire avec la complicité de fonctionnaires d’une préfecture de police, ce qui lui a valu d’être condamné quatre ans de prison dont deux ferme et 100.000€ d’amende. Près de 258 personnes auraient ainsi acheté leur permis (avec des montants allant jusqu’à 10.000€), dont les footballeurs Samir Nasri, Layvin Kurzawa et Jérémy Ménez. On trouve aussi le nom de Jade Lagardère (née Forêt), la mannequin belge qui a épousé Arnaud Lagardère, le patron du groupe homonyme. Condamnée la semaine dernière, elle a malgré tout continué à clamer son innocence sur les réseaux sociaux.

La volonté de rétablir « la vérité »

Sur Instagram, Jade Lagardère dit avoir été condamnée « injustement » pour « un délit que je n’ai pas commis », d’où son recours en appel. « Je n’ai jamais voulu, jamais demandé, jamais payé le moindre euro, jamais reçu ce permis de conduire illégal », assure-t-elle. Elle affirme que son ex-garde du corps a menti pendant des années en affirmant que le couple Lagardère a été mêlé à cette affaire et a tenté de lui faire porter seul le chapeau. Selon elle, il reconnaîtrait même aujourd’hui avoir lui seul été l’auteur de l’achat de permis.

Outre le fait qu’elle roule aujourd’hui avec un vrai permis, elle précise qu’elle a été « profondément » affectée par cette histoire. « Je pense aussi particulièrement à celles et ceux qui doivent être choqués à l’idée que j’aurais pu commettre ce que l’on me reproche, alors qu’ils rencontrent des difficultés au quotidien pour financer leur permis de conduire. Je les comprends, je le suis aussi, et cela renforce ma détermination à rétablir la vérité », conclut-elle.

Il y a une semaine, le tribunal a reconnu Jade Lagardère coupable en vertu des éléments dont il disposait. Elle a reçu une peine de 15.000€ d’amende et 5 ans d’inéligibilité pour avoir clandestinement acheté son permis de conduire.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Nos livres de l’été

    livres

    La rédaction de « Soir mag » vous recommande quelques lectures coups de cœur. Cette semaine, les trois conseils d’Éloïse Dewallef.