SAFRICA-HEALTH-VIRUS
COVID-19 MODERNA VACCINE IRIS HOSPITALS SOUTH
Les médecins restent prudents face à cette quasi-absence de cas de grippe.
Facile et rapide, mais pas sans inconvénients.
A Londres comme partout en Angleterre, les hôpitaux arrivent à saturation.
0113 Vince
B9725786782Z.1_20210112093616_000+GCOHCURPL.1-0
HEALTH-CORONAVIRUS_ARGENTINA
Marius Gilbert, chercheur en épidémiologie à l’ULB.
HEALTH-CORONAVIRUS_USA
B9725750806Z.1_20210108112520_000+G1EHCA763.1-0
CHR de la Citadelle, Liège
B9724084762Z.1_20200723075444_000+G03GCJ55I.1-0
CORONA BRUSSELS SOUTH TRAIN STATION TESTING
santé web
BelgaImage
Michel Dupuis: «Les difficultés surgissent: il faut dépasser le politiquement correct («s’occuper du patient le mieux possible tout le temps») pour passer au politiquement incorrect («quand il n’y a qu’un respirateur pour trois patients, lequel va-t-on choisir?»).
PHOTONEWS_10891829-074 (2)
Maryse (à g.) et Marie, assistantes administratives à l’hôpital de la Citadelle, à Liège: «C’est comme ça qu’on nous appelle, mais je n’aime pas ce nom...»
Leïla Belkhir: «Nous, les médecins qui soignons les patients, on est heureux de voir arriver les vaccins. J’en profite pour rappeler qu’on n’est pas achetés par les firmes pour le dire. Il faut sortir de la théorie du complot. Je n’ai pas d’actions ni d’intérêts particuliers pour tel ou tel vaccin.»