Quand un conjoint pousse sa femme à se tuer

À bout, certaines victimes pensent au pire. En France, en 2018, elles seraient 218 à être passées à l’acte.
À bout, certaines victimes pensent au pire. En France, en 2018, elles seraient 218 à être passées à l’acte. - BelgaImage

La descente aux enfers d’Odile a duré dix ans, pour s’achever le 1er janvier sur une plage de Toulon, ville portuaire du sud-est de la France. Une décennie de violences psychologiques infligées par son mari. C’est la thèse défendue par sa sœur Fadila et ses frères qui ont récemment déposé plainte pour « suicide forcé ». Il s’agit de la première action en justice de ce type chez nos voisins, un an après l’adoption d’un nouvel article du Code pénal qui porte à dix ans d’emprisonnement et 150.000 euros d’amende le harcèlement d’un conjoint qui débouche sur un suicide ou une...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète