JO: une judokate giflée par son entraîneur, la fédération de judo le rappelle à l’ordre

B9727816752Z.1_20210727101640_000+GA4IK72RH.2-0
Capture d’écran Twitter

Ce 27 juillet, juste avant d’affronter la Hongroise Szofi Ozbas en seizièmes de finale, la judokate allemande Martyna Trajdos a eu droit à un traitement un peu brutal de la part de son coach. Pour la motiver, il l’a violemment secouée puis il a donné deux gifles. La jeune femme est ensuite montée sur le ring, sans broncher. Cela n’a pas suffi à la faire gagner puisque c’est la Hongroise qui l’a emporté. Et ce mercredi, l’entraîneur a eu droit à un rappel à l’ordre.

La Fédération internationale de judo (IJF) a en effet publiquement désapprouvé le coach allemand. « La IJF adresse un sérieux avertissement officiel à l’attention de l’entraîneur allemand, suite au mauvais comportement dont il a fait preuve pendant la compétition. Le judo est un sport éducatif et en tant que tel ne peut tolérer une telle attitude, qui va à l’encontre du code moral du judo », écrit-elle sur Twitter.

En parallèle, sur Instagram, Martyna Trajdos a pris la défense de son entraîneur, en expliquant pourquoi elle a été traitée de la sorte : « Ne vous en prenez pas à lui. Comme je l’ai déjà dit, c’est le rituel de pré compétition que j’ai choisi! Mon entraîneur ne fait que ce que je lui demande pour me gonfler à bloc ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?