«Si on vous vaccine de force, sortez la pompe à venin»: l’idée de Mickaël Vendetta fait réagir (vidéo)

belgaimage-22558227-full
BelgaImage

Ses téléréalités sont loin désormais mais Mickaël Vendetta est toujours là. Et aujourd’hui, il est connu pour s’opposer aux vaccins contre le Covid-19. Il a par exemple relayé plusieurs théories complotistes et ce lundi, il disait avoir trouvé un moyen d’aspirer le vaccin pour éviter qu’il ne se diffuse dans le corps : une pompe à venin. Comme il le dit lui-même, ce serait au cas où « on vous vaccine de force ». Sa vidéo a été largement partagée sur les réseaux sociaux et a créé une petite controverse en France.

« Ne le faites pas »

Il y a ainsi eu plusieurs personnes opposées au vaccin qui ont vraiment cru qu’une pompe à venin, c’était une bonne idée. Certains internautes demandent même en commentaire pour savoir où en trouver. Mais comme le précise 20 Minutes qui a analysé la vidéo, une pompe à venin, c’est fait pour retirer du venin, pas autre chose. C’est ce que précise d’ailleurs un des principaux producteurs de ce type de produit en France. « Ce n’est vraiment pas fait pour aspirer un vaccin, ne le faites pas », déclare-t-il.

Car évidemment, l’aiguille du vaccin pénètre bien plus dans la peau qu’une piqûre de guêpe. Puis de toute façon, pour contrer une morsure de serpent par exemple, il faut utiliser la pompe à venin dans les trois minutes qui suivent, sans garantie que tout le venin sera retiré. Et vu que l’administration d’un vaccin est suivi par 15 minutes de surveillance (par précaution, pour s’assurer qu’il n’y a pas de réaction allergique), cela enterre définitivement l’idée.

Suite à ce fact checking de 20 Minutes, Mickaël Vendetta a plaidé avoir voulu faire une blague. Que ce soit vrai ou faux, cela lui donnait une occasion pour taper sur ce média qu’il n’apprécie manifestement guère. Il faut préciser que d’autres internautes se sont moqués du « Bogosse », que ce soit pour cette vidéo-là ou pour d’autres relayant des théories complotistes. Il a notamment affirmé que le couple présidentiel ne serait pas vraiment vacciné. Emmanuel et Brigitte Macron ont en réalité bel et bien reçu leur première dose. C’était à la fin mai.