À la télé ce soir: «Vegas Academy» et «Une planète parfaite»

eyJiYXNlIjoiaHR0cHM6XC9cL21wLXBob3Rvcy1jZG4uYXp1cmVlZGdlLm5ldFwvY29udGFpbmVyNWY4
D.R.

« Vegas Academy : coup de poker pour la fac », 20h35 sur Tipik

Kate et Scott ont perdu au jeu l'argent qu'ils avaient mis de côté pour payer des études de leur fille. Avec Frank, leur voisin, ils décident de monter chez eux un casino clandestin. Ils gagnent le respect de joueurs et le succès est au rendez-vous. Mais ils attirent l'attention de policiers et de gangsters...

« Une planète parfaite », 21h00 sur TV5 Monde

Dans l'univers, les scientifiques n'ont pour le moment identifié qu'une seule planète abritant une telle richesse de vie : la Terre. Sa beauté et son extraordinaire diversité sont le fruit de la rencontre entre des forces puissantes et indomptables : l'énergie du soleil, les volcans, le climat et les courants océaniques. C'est dans leur alliance parfaite que réside le secret de la vie. Ensemble, elles sont les alliées indispensables à l'équilibre si fragile de la nature. Des déserts les plus arides aux confins des terres polaires, les forces de la nature ont créé les milieux les plus extrêmes. Dans ces environnements hostiles, les animaux rivalisent de courage et d'ingéniosité pour s'adapter. François Morel décrit cette étonnante réalité.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Good Morning Vietnam », à 20h00 sur Club RTL - Quatre étoiles

Them, les Beach Boys, Frankie Avalon, les Marvelettes, Wilson Picket, James Brown, la trompette d’Herp Albert, Marta and The Vandellas et bien sûr le fameux « What a Wonderful World » de Louis Armstrong composent le fabuleux « Best of » de la première moitié des « sixties » pas si « golden » que ça, si on s’en réfère à ce portrait d’une déjà «sale guerre» évoquée par le DJ Robin Williams confronté à un supérieur inconditionnel de polka ! Un ovni à sa sortie. Un immense classique depuis, évidemment incontournable.

« Chantons sous la pluie », à 21h00 sur Arte - Quatre étoiles

La meilleure comédie musicale de l’histoire hollywoodienne, de très très loin et sans aucune espèce de concurrence, tant c’est brillant, léger et parfaitement cohérent puisque ça se passe sur un plateau de tournage évoquant le passage du muet au parlant. Une idée de génie qui rend le film unique et même parfaitement supportable au regard (et aux oreilles…) des pires détracteurs du genre.

« Au bout des doigts », à 21h05 sur France 2 - Deux étoiles

Cette histoire d’un jeune délinquant sauvé par un directeur de conservatoire persuadé de son potentiel hors-norme est des plus… classiques et prévisible, tout comme les prestations de Lambert Wilson et Kristion Scott-Thomas suivent… la partition ! L’œuvre gagne en revanche au jeu du jeune Jules Benchetrit, alias le dernier fils de Marie Trintignant, confronté aux deux « stars » et au fameux « Concerto pour piano nº 2 » de Sergueï Rachmaninov, œuvre cinéphilique maintes fois utilisée, notamment par Claude Lelouch dans « Partir, revenir » avec…. grand papa Jean-Louis.

« Le gendre de ma vie », à 21h05 sur TF1 - Deux étoiles

Cette histoire d’un père de trois filles en mal de mâles dans sa famille démarre sur les chapeaux de roues avec notamment de percutants jeux de mots ! On passe ensuite à une toujours amusante partie de cache-cache entre générations et on achève dans la pure tendresse : en somme une comédie dans la vogue positive assez réussie où le charisme de Kad Merad et le charme naturel de Julie Gayet s’imposent, en plus des apparitions speedées d’une Zabou Breitman en pleine forme.