À la télé ce soir: saison 11 de «Camping Paradis» et «Une terre deux fois promise: Israël-Palestine»

B9721144731Z.1_20191005105750_000+GUBEKDABN.1-0.png
Capture d’écran Instagram

« Camping Paradis », 21h05 sur TF1

Charlotte, une amie d'enfance d'Audrey, arrive au camping avec son fils, Lucas. Elle doit passer un entretien d'embauche dans la région en vue de s'y installer avec son fils.

« Une terre deux fois promise : Israël-Palestine », 21h27 sur La Trois

Les portes désormais grandes ouvertes, Israël double rapidement sa population, les juifs en provenance d'Europe se mêlant aux juifs séfarades chassés des pays arabes. Aux difficultés d'intégration des seconds s'ajoute une situation économique alarmante qui contraint Ben Gourion à limiter progressivement l'immigration. En 1956, le Premier ministre subit un cuisant revers : sous la pression internationale, Israël et ses alliés français et britannique doivent se retirer du Sinaï égyptien, envahi en réaction à la nationalisation du canal de Suez par Nasser. Pendant que les Israéliens affrontent leur passé traumatique au procès Eichmann, les pays arabes s'unissent autour de la question palestinienne. La vague d'attentats commis par les fedayin de l'OLP et la grave récession économique de 1965 poussent de nombreux Israéliens à quitter le pays.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Rambo : First Blood », à 20h00 sur Club RTL - Quatre étoiles

Le trouvant respectivement trop violent et pas assez sauvage, Dustin Hoffman et Al Pacino ont refusé le rôle qui fut aussi proposé à Steve McQueen (qui vivait hélas ! ses derniers mois), Clint Eastwood, Robert De Niro, Jeff Bridges, Michael Douglas et même Terence Hill, avant que le réalisateur ne suggère lui-même Sylvester Stallone. Face à des critiques mitigées, le grand public décida d’en faire un vrai film culte, comme ce fut le cas pour le premier « Mad Max ». Autant de futurs « pilotes » qui auraient pu (dû ?) se suffire à eux-mêmes.

« Lola, une femme allemande », à 20h55 sur Arte - Quatre étoiles

Après « Les larmes amères de Petra von Krant », « Le mariage de Maria Braun » et « Lili Marleen », l’« enfant terrible » de la renaissance du cinéma allemand (trop tôt disparu en 1982 à 37 ans) revisite « L’ange bleu » transposé dans l’Allemagne néo-capitaliste d’Adenauer. Une œuvre d’ambiance magistrale et stylisée, avec Armin-Mueller-Stahl et Mario Adorf se disputant les faveurs de Barbara Sukowa.

« Monsieur je-sais-tout », à 20h15 sur La Une - Deux étoiles

Un ado autiste longtemps caché par sa grand-mère à son tonton footballeur, ça suit les races inévitables du mythique « Rain Man » de 1988, et l’auteur ne s’en cache d’ailleurs pas. Le titre n’évite pas les clichés tout en mettant en valeur Arnaud Ducret dans un registre faussement prédisposé, et Max Baissette de Malglaive qui fut le jeune comparse de Guillaume Depardieu dans « Versailles », peu avant le décès de ce dernier dix ans plus tôt.

« Un crime au paradis », à 21h05 sur France 3 - Deux étoiles

Cette tragicomédie campagnarde venue de Guitry lorgne pourtant davantage vers Pagnol tout en égratignant la justice et les médias. La trame tourne à la farce, mais c’est joué avec une saveur telle qu’on y prend autant de plaisir qu’au sein de la troupe. Aucun doute : c’est du Jean Becker.

« The Boyfriend », à 21h05 sur C8 - Deux étoiles

Encore un ersatz de « Mon beau-père et moi », coproduit en l’occurrence par l’acteur James Franco, lequel livre ici une savoureuse prestation en néo-milliardaire un peu zinzin. Le résultat est inégal mais il faut admettre que certains gags sont tellement réussis qu’ils méritent à eux seuls l’attention !