Nelson Monfort se fait remarquer aux JO après une interview d’une coureuse ougandaise

d-20210704-GNKN72 2021-07-04 14_18_03

Presque aussi connu que certains athlètes, il se passe régulièrement des choses lors des interviews de Nelson Monfort. Par exemple à Roland-Garros ou avec Usain Bolt lors des précédents JO. Ce mercredi n’a pas dérogé à la règle. Avec une bourde au passage. A la fin du 3000m steeple féminin, Monfort tend son micro à la nouvelle reine olympique, l'Ougandaise Peruth Chemutai, qui a répondu en anglais au journaliste français.

Une attention qui a fait plaisir à Nelson Monfort, puisqu’il n’a pas oublié de le mentionner par après. « Ces athlètes africaines sont extraordinairement sympathiques. Elles font un réel effort pour parler anglais et vraiment je suis un immense amoureux de l'athlétisme africain. »

Sauf que l’anglais est...une des langues officielles de l’Ouganda. William Audureau, journaliste au Monde, l’a rappelé sur Twitter. « L'anglais en Ouganda est, avec le swahili, l'une des deux langues officielles, mais cela n'en fait pas les langues les plus parlées en pratique. Environ 20 % des Ougandais comprennent l'anglais en tant que langue seconde. C'est aussi la langue de l’élite. L'anglais a la particularité en Ouganda d'être une langue véhiculaire : elle est utilisée par les (très) nombreuses ethnies pour communiquer entre elles. »

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?