Accueil Actu Stars

Un gagnant de Top Chef amené à se séparer de ses employés antivax

Le cuisinier déplore leur refus de se faire vacciner contre le Covid-19, ce qui l’incite fortement à les démettre de leurs postes vu la nouvelle loi française.

Temps de lecture: 2 min

C’est un crève-cœur pour Samuel Albert, le vainqueur de la saison 10 de « Top Chef » en 2019. Au sein de son restaurant d’Angers, deux de ses 32 employés ont refusé de se faire vacciner. Puisqu’à partir du 30 août, il leur faudra un pass sanitaire pour pouvoir continuer à exercer leurs fonctions, le chef a décidé de ne pas faire dans le détail. Ils devront donc tous les deux quitter leurs postes.

« J’y perds deux postes clés du restaurant, un barman et une pâtissière. Ce n’est pas avec plaisir », confie Samuel Albert à Ouest-France. « J’ai essayé de les convaincre lors d’un entretien mais ils affirment préférer perdre leur travail que de se faire vacciner. Je trouve ça dommage ».

Selon la nouvelle loi sur la crise sanitaire en France, seuls les personnels en contact avec les personnes vulnérables au Covid-19 seront obligés de se faire vacciner d’ici le 15 septembre (ou d’ici le 15 octobre s’ils ont reçu une dose). Cela concerne notamment le personnel hospitalier, des cliniques, des maisons de retraite ou encore les pompiers et les ambulanciers. Il en sera de même pour les militaires et les gendarmes mais pas les policiers. Les salariés des restaurants sont quant à eux concernés par l’obligation du pass sanitaire, tout comme ceux des bars, cinémas, musées, etc. Dans tous ces établissements, si les employés ne sont pas vaccinés d’ici le 30 août, ils devront présenter un test PCR ou antigénique négatif ou un certificat de rétablissement de moins de six mois.

Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une