Les musées sans voitures (8): Écomusée du Viroin: hommage au savoir-faire artisanal

(c) Ecomusee du Viroin
Écomusée du Viroin

Il y a près de 70 ans, la pipe vissée aux lèvres et le ronronnement dans la voix, Georges Brassens louait en musique les qualités de la gent féminine, toutes classes confondues : « Dans les sabots de la pauvre Hélène, dans ses sabots crottés, moi j’ai trouvé les pieds d’une reine, et je les ai gardés. » Aujourd’hui, cette chanson aux saveurs d’antan nous permet, de manière quelque peu détournée, de mettre à l’honneur l’une des disciplines phares de l’artisanat wallon dont l’Écomusée du Viroin nous raconte si bien l’histoire.

...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète