Zita Hanrot: «Je rêve de travailler avec les frères Dardenne»

Ici avec Sami Bouajila, qui campe son père.
Ici avec Sami Bouajila, qui campe son père. - DR

On vous voit aussi bien dans des films d’auteur que grand public, dans des séries sur Netflix… En quelques années, vous êtes devenue l’un des nouveaux visages du cinéma français. Selon vous, un projet ou l’autre a-t-il boosté votre carrière ?

Oui, clairement : « Fatima » de Philippe Faucon, en 2015 (pour lequel elle a remporté le César du meilleur espoir, NDLR). Je sortais du Conservatoire national quand je l’ai tourné, j’avais soif de faire ce métier...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète