Un réalisateur indépendant sort un film sur Voldemort (vidéo)

BELGAIMAGE-85958724
BelgaImage

C’est un projet un peu fou qui vient d’aboutir ce 15 septembre : la sortie d’un film sur les origines de Voldemort, le grand méchant de la saga Harry Potter. A priori, tout semble indiquer qu’il a été réalisé par les grands studios anglo-saxons : les acteurs parlent en anglais (avec sous-titres pour les fans étrangers), les effets spéciaux sont aussi impressionnants que dans la série originelle, et les prises de vues sont loin d’être l’œuvre d’un amateur. Mais non, ce n’est pas Warner Bros qui en est à l’origine. Les célèbres studios ont donné leur accord mais c’est un réalisateur français originaire de Pont-Saint-Esprit, Joris Faucon Grimaud, qui a rendu cela possible.

Un « rêve » devenu réalité

Le film, disponible en libre accès sur Vimeo, montre les débuts de Voldemort, alors connu sous le nom de Tom Elvis Jedusor, dans l’Angleterre des années 1920. Au casting de « The House of Gaunt : Lord Voldemort Origins », on retrouve notamment dans le rôle du mage noir Maxence Danet-Fauvel, connu pour avoir joué dans la série « Skam », et le réalisateur est un passionné de l’univers d’Harry Potter. Dans une interview à Allociné, Joris Faucon Grimaud explique avoir été motivé par « l’amour du cinéma, le rêve de mettre l’univers d’Harry Potter en image et aussi pour mettre un premier pas dans le cinéma. C’est mon rêve depuis toujours ».

Pour rendre ce projet faisable, il a fallu demander l’aide des fans. Grâce à une campagne de financement participatif, ils ont pu constituer un budget de 60.000€. S’en sont suivis trois années de production, la collaboration de près de 80 bénévoles et aujourd’hui, le résultat est là. La bande-annonce avait déjà attiré près de 1.250.000 curieux sur Youtube. Un succès prometteur pour le film qui pourrait servir de fer de lance à la carrière du jeune réalisateur français.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux