Un réalisateur indépendant sort un film sur Voldemort (vidéo)

BELGAIMAGE-85958724
BelgaImage

C’est un projet un peu fou qui vient d’aboutir ce 15 septembre : la sortie d’un film sur les origines de Voldemort, le grand méchant de la saga Harry Potter. A priori, tout semble indiquer qu’il a été réalisé par les grands studios anglo-saxons : les acteurs parlent en anglais (avec sous-titres pour les fans étrangers), les effets spéciaux sont aussi impressionnants que dans la série originelle, et les prises de vues sont loin d’être l’œuvre d’un amateur. Mais non, ce n’est pas Warner Bros qui en est à l’origine. Les célèbres studios ont donné leur accord mais c’est un réalisateur français originaire de Pont-Saint-Esprit, Joris Faucon Grimaud, qui a rendu cela possible.

Un « rêve » devenu réalité

Le film, disponible en libre accès sur Vimeo, montre les débuts de Voldemort, alors connu sous le nom de Tom Elvis Jedusor, dans l’Angleterre des années 1920. Au casting de « The House of Gaunt : Lord Voldemort Origins », on retrouve notamment dans le rôle du mage noir Maxence Danet-Fauvel, connu pour avoir joué dans la série « Skam », et le réalisateur est un passionné de l’univers d’Harry Potter. Dans une interview à Allociné, Joris Faucon Grimaud explique avoir été motivé par « l’amour du cinéma, le rêve de mettre l’univers d’Harry Potter en image et aussi pour mettre un premier pas dans le cinéma. C’est mon rêve depuis toujours ».

Pour rendre ce projet faisable, il a fallu demander l’aide des fans. Grâce à une campagne de financement participatif, ils ont pu constituer un budget de 60.000€. S’en sont suivis trois années de production, la collaboration de près de 80 bénévoles et aujourd’hui, le résultat est là. La bande-annonce avait déjà attiré près de 1.250.000 curieux sur Youtube. Un succès prometteur pour le film qui pourrait servir de fer de lance à la carrière du jeune réalisateur français.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?