À la télé ce soir: «Sully» et l’enquête du Monde sur les féminicides

« Sully », 20h40 sur La Une

Chesley "Sully" Sullenberger a des milliers d'heures de vol à son actif. Il prend les commandes du vol 1549 d'US Airways, un Airbus avec 155 personnes à bord. Peu après le décollage, l'avion percute une volée de bernaches et finit sa course dans l'Hudson. Aucune victime n'est à déplorer...

« Féminicides », 20h35 sur La Trois

Alertés par une vague de féminicides sans précédent dans l'Hexagone, avec 150 victimes pour la seule année 2019, les journalistes du Monde ont décidé de mener leur propre enquête sur ces crimes afin de tenter de provoquer une prise de conscience au sein de la population. En analysant cinq des faits parmi les plus marquants de ces dernières années, allant reconstituer le parcours de chaque couple de la rencontre jusqu'à l'acte tragique, ils tentent de percer les mystères de ces inexplicables comportements qui plongent des familles dans la peine. Ces affaires comportent de nombreuses similitudes d'après leurs premières conclusions...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Adieu, ma jolie », à 20h50 sur Arte - Trois étoiles

Le remake en couleurs du film noir (et blanc) de 1944 réalisé par Edward Dmytryk, d’après l’œuvre de Raymond Chandler. Déjà vieillissant, Robert Mitchum incarne un Philip Marlowe lui-même plus très frais et présenté comme tel face à la troublante Charlotte Rampling d’alors. Avec sa voix off et sa bande jazzy, l’ambiance y est à fond, et quelques scènes sont restées mémorables, dont celles où apparaît le jeune Sylvester Stallone. Le héros de « La rivière sans retour » reprendra le costard du célèbre détective un an plus tard dans le remake du « Grand sommeil ».

« Le seigneur des anneaux : les deux tours », à 21h15 sur TMC - Trois étoiles

Un an après « La communauté de l’anneau », le deuxième volet de la trilogie tirée de l’œuvre de John Ronald Reuel Tolkien. Fantastique, complexe et magistral.

« Le labyrinthe : le remède mortel », à 21h15 sur C8 - Trois étoiles

Après le « pilote » de 2014 et « La terre brûlée » de 2015, la trilogie s’achève en point d’orgue avec un règlement de comptes plutôt haut en couleur, auquel on peut juste reprocher une longueur excessive, surtout dans la partie finale, néanmoins marquée par une séquence d’anthologie avec un bus suspendu à une grue. Rappelons tout de même qu’il s’agit dès l’origine d’un récit pandémique…

« La planète des singes : suprématie », à 20h00 sur Club RTL - Deux étoiles

Après « Les origines » et « L’affrontement », la saga « restartée » d’après l’œuvre de Pierre Boulle se poursuit dans un décor de grand nord et dans l’enceinte plus glaciale encore d’une base militaire, de sorte qu’il faut attendre les cinq dernières minutes pour voir poindre le premier rayon de soleil ! Bien dans l’air du temps, certes, et d’une intensité dramatique évidente, quoique très manichéenne et donc sans grande nuance.

« Sans plus attendre », à 22h10 sur La Une - Deux étoiles

L’auteur new-yorkais des excellents « Misery » et « Le Président et Miss Wade » a réuni Jack Nicholson et Morgan Freeman dans cette sorte de récit initiatique pour retraités. Tout est là, car les deux acteurs ont pris plaisir à se donner la réplique.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?