«Je sais que ça l’a énormément touché»: Sophie Tapie évoque la chanson dédiée à son papa

Capture d’écran
Capture d’écran

Âgée de 33 ans, Sophie Tapie est une chanteuse et comédienne française, fille de Bernard Tapie. Invitée sur le plateau de BFM TV ce mardi 21 septembre, la jeune femme a évoqué sa chanson « Le phœnix », écrite en hommage à son papa malade. Le titre est extrait de son nouvel album, dont la sortie est prévue vendredi.

« J’y ai beaucoup réfléchi, ça n’a pas été une décision prise sur un coup de tête. Mais j’avais tellement peur de regretter de ne pas le faire. C’était plus un choix de cœur qu’un choix raisonné. C’est très compliqué de se faire un nom dans ce métier. Quand on a un nom de famille aussi énorme que le mien, se faire un prénom est encore plus dur. Cela fait dix ans que je fais ce métier, et c’est un peu comme me tirer une balle dans le pied, alors que j’y ai maintenant ma place. Mais j’avais tellement envie de le faire  », a expliqué Sophie Tapie en parlant du morceau, qui est également dédié à « toutes les personnes qui sont atteintes du cancer, qui est la maladie du siècle ».

« C’est une maladie qui se vit au jour le jour, lors de laquelle on doit prendre les choses telles qu’elles viennent (…) Je pense à ceux qui traversent seuls cette maladie, et c’est terrible. C’est aussi pour eux que j’ai fait cette chanson. » « Le phœnix », c’est le moyen trouvé par l’artiste pour parler de son papa, cet homme médiatique, indique BFM TV. « C’est aussi la manière dont moi je le vois, c’est comme mon bilan à moi de cet homme-là. Je sais que ça l’a énormément touché  », a ajouté la jeune femme, qui avait participé en 2013 à « The Voice France ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?